Vincent Dupas – Longue distance (2019)

Artiste : Vincent Dupas

Album : Longue distance

Année de sortie : 2019

Label : Mus’Azik

Tracklist : |01 Les jours meilleurs|02 At the Corner of the Ocean|03 L’hiver|04 Balcony|05 Mon Pays|06 Boxer le vent|07 Distance|08 De si haut|09 Amusement Park

Note : 8

Après s’être illustré sous le nom de My Name Is Nobody, avec Fordamage, Hawaïan Pistoleros, Serpentine et actuellement avec Binidu, Vincent Dupas continue son bonhomme de chemin sous son propre patronyme et c’est un peu nouveau. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? Seul lui le sait mais ses autres projets avaient été pour le moins chronophage et sans doute que la question ne se posait pas vraiment. En tout cas, Longue distance nous montre Vincent Dupas sous un jour nouveau. Tout d’abord parce qu’il chante en français, ce qui n’était pas le cas auparavant, et qu’il continue d’évoluer ici dans une veine plus proche d’un Jim O’Rourke période Bad Timing / Eureka / Insignifiance avec, en filigrane, tous ses héros de toujours (Sebadoh, Lou Barlow, Yo La Tengo…). On retrouve même quelques noms qui l’ont déjà accompagné par le passé comme Nona Marie Invie (Dark Dark Dark), Pierre Marolleau, avec qui il partageait la scène avec Fordamage ou Hugo Allard de Von Pariahs.

Mais assez de name dropping. Si on se penche un tant soi peu sur Longue distance on se rend compte assez rapidement que ce disque est sans doute le plus personnel qu’il ait jamais produit. Entre balades mélancoliques et courses effrénées, Vincent Dupas se raconte, laisse vagabonder ses pensées, ses humeurs et ce quelle que soit la couleur qu’il donne à ses morceaux. Varié dans son approche, délivrant un album qui est loin d’être homogène mais qui brille plutôt par sa charge émotionnelle et sa musique tout en rondeur, il donne l’impression de s’assumer enfin, de se défaire de ses vieux fantômes. Pourtant dans ses autres projets, Vincent Dupas nous donnait à chaque fois l’image d’un musicien accompli. Il aura fallu attendre Longue distance pour se rendre compte qu’il est toujours en phase d’évolution et de découvrir un artiste sans doute plus libéré qu’avant. Il faut parfois se chercher pendant des années avant de trouver une formule qui vous corresponde vraiment. Il n’y a pas lieu de renier ce qu’il a fait avant. Bien au contraire, Vincent Dupas a toujours été dans l’excellence mais ici, avec ce disque, il prend une autre dimension. Une évolution salvatrice qui le place aux côtés de ses héros sans que l’on puisse crier au complot ou à une quelconque usurpation. C’est comme s’il se révélait à nous et cela fait énormément de bien.

Lien : https://vincentdupas.bandcamp.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *