Véhicule : Le temps du chien (2019)

Artiste : Véhicule

Album : Le temps du chien

Année : 2019

Label : Midira Records

Tracklist : |01 Rites|02 Test|03 Tourne|04 Je-vous|05 Disco|06 Adolescence|07 Tambour|08 Voilà là|09 Mason and Hamlin|10 Pompe

Note : 8

C’est sous un pseudo qui exprime une volonté de mouvement que Sylvain Milliot a choisi de sortir son premier album sur le label Midira. Le mouvement, le transport, cette idée que l’on peut faire passer d’un point A à un point B une émotion, une vibration, un état d’esprit ou ce que l’on veut à partir du moment que cela résonne en nous. Une idée qui n’est sans doute pas nouvelle mais qu’on aurait tort de laisser dormir trop longtemps. Sylvain Milliot nous propose donc une échappée électro-acoustique qui appelle au voyage, à l’évasion, à l’onirisme sonore qui se détache sensiblement du réel. Ici, c’est même un éloge à la lenteur qui est exposée comme une évidence. De celui qui s’insinue délicatement dans notre inconscient et qui nous permet d’être dans une apesanteur rêveuse. On pourrait facilement classer ce disque dans l’amas interminable des productions abstraites et expérimentales mais Le temps du chien apporte une touche poétique et mélancolique qui n’est pas négligeable. C’est sans doute là la grande force de ce premier album. Sylvain Milliot n’a pas oublié que la musique se devait aussi d’être sensible, qu’elle se doit de parler à l’âme autant qu’à l’intellect. Une chose qui n’est pas forcément aisée qui appelle forcément à un certain équilibre. Et cet équilibre semble avoir été trouvé avec un mélange des genres assez subtiles ou l’électro-acoustique rencontre le jazz et l’ambient. On se doute que Sylvain Milliot est en capacité d’aller plus loin, d’ouvrir encore plus grandement la brèche mais Le temps du chien est déjà dans le vrai, développant autant la pureté que la recherche d’une direction non rectiligne. Ici on est sans doute plus proche de ce que l’on a appelé les musiques nouvelles que de l’expérimental pur. On ne serait sans doute pas trop surpris si on apprend que Sylvain Milliot ait puisé son inspiration dans cette frange musicale. Et en aucun cas ce serait un reproche à lui faire. Bien au contraire, c’est un genre qui a toujours des choses à dire, à donner, à partager. Et cet album est rassurant sur ce point. Il y a encore de la place pour l’imagination et le sensible. Tant mieux.

Lien : https://midirarecords.bandcamp.com/album/le-temps-du-chien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *