This Is Not A Love Song 2019 – Journée 2 – Partie 3

Artistes : James Blake – Stephen Malkmus and the Jicks – It It Anita

Lieu : Paloma, Nîmes

Date : 2019 – 05 – 31

La tension redescend. Du moins, elle se transforme. Il y a de l’attente pour ce concert de James Blake, il faut bien l’avouer. Et ce même si on doute qu’on atteigne avec lui une effervescence à vous épuiser physiquement. Disons que James Blake est capable de vous foutre les poils mais d’une manière plus émotionnelle. Et c’est bien ce qui s’est passé parce que, globalement, il ne se passe rien sur scène. Blake est bien calé derrière son clavier, jouant dans la pénombre et une légère brume. Et il n’y aura rien d’autre. Il n’en demeure pas moins que James Blake sait sublimer ses morceaux et son interprétation ne souffrira pas du moindre déchet. On y retrouve la beauté lumineuse de ses disques. On reste admiratif même si on a conscience que le britannique joue comme s’il était dans son salon. Cela touche à l’intime et on oublierai presque que l’on se trouve en extérieur dans l’enceinte d’un festival. Là où d’autres semblent perdus sur cette grande scène, avec sa musique, James Blake parvient à réduire les espaces et à nous envelopper de ses douces mélodies et de son chant traînant. Bluffant.

Cependant, on ne reste pas jusqu’au bout car le concert de Stephen Malkmus & the Jicks chevauche celui de James Blake. Et il faut dire ce qui est, il est impensable de manquer l’américain. Et là encore, on aura le droit à un concert de grande classe. Et pourtant, Malkmus ne se montrera pas des plus communicatif, voire même un peu absent par moment mais la magie opèrera à chaque fois qu’il se mettra à jouer. Même si la scène semble un peu grande pour eux, leur jeu sera suffisant pour combler ce petit impair. En fait, tout n’est pas parfait, le chant de Malkmus n’étant pas toujours limpide mais, à vrai dire, c’est presque anecdotique. La présence de l’ex-Pavement et la concision du groupe rattrape tout. Car personne ne peut en douter. Malkmus est l’un des meilleurs song-writers de son époque et il sait s’entourer de musiciens qui rendent ses morceaux incontournables. Le moment est donc d’importance et j’attendais cela depuis longtemps. Le rendez-vous n’est donc pas manqué.

Et cerise sur le gâteau avec les belges de It It Anita qui, au Club, vont tout démonter. Les gens ont besoin de se défouler, vous comprenez et It It Anita est le groupe parfait pour ça. Et encore plus parfait que de jouer au Club qui se prêtait très bien à ce qu’ils allaient nous envoyer en travers de la figure. Sans quartier, It It Anita ne fera pas de prisonniers et de bout en bout ils enverront uppercuts, mornifles, coups de savates et autres mandales. Très vite la salle est hors de contrôle et l’odeur de sueur est le seul parfum palpable. Les plus fragiles sortent, ils ne sont pas nombreux, les autres restent et tout s’emballe. Tout à coup j’ai 20 ans et je ne crains même plus pour mes vieux os. It It Anita nous mènent par le bout du nez, nous épuisent, nous achèvent mais on se relève pour les suivre encore mieux jusqu’au bouquet final (qui est d’ailleurs une tradition chez le groupe) que de démonter la batterie et la remonter au milieu du public pour continuer à jouer avec ceux qui les ont accompagné jusqu’au bout. Voilà ce qu’on attendait : un groupe hors norme qui provoque chez le public ce comportement anormal qui fait que tout peut se passer. Il nous fallait bien ça pour finir, éreintés, la soirée.

Lien : https://thisisnotalovesong.fr/

Crédits Photos : https://fabienpondard.fr/

1 thought on “This Is Not A Love Song 2019 – Journée 2 – Partie 3

  1. Hey I am so glad I found your website, I really found you by accident, while I was looking on Yahoo for
    something else, Regardless I am here now and
    would just like to say cheers for a marvelous post and a
    all round interesting blog (I also love the
    theme/design), I don’t have time to go through it all at the
    minute but I have bookmarked it and also added your RSS feeds, so when I have time I will be back to read a great deal more, Please do keep up the fantastic work.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *