Thighpaulsandra – Practical Electronics With… (2019)

Artiste : Thighpaulsandra

Album : Practical Electronics With…

Année de sortie : 2019

Label : eMego

Tracklist :|01 Brown Pillows|02 Hamza|03 Helen Is Screaming|04 The Goat Owl

Note : 7,5

Thighpaulsandra est un personnage à multi-facettes et a un parcours qui est loin d’être banal. Si ses premiers faits d’arme ont lieu dans sa prime jeunesse autour d’un groupe d’avant-garde aux influences proches de John Cage et de Karlheinz Stockhausen c’est sa rencontre avec Julian Cope dans un hôpital psychiatrique où il était infirmier qui va vraiment le propulser dans le monde de la musique. Leur passion pour le krautrock et la musique et les musiques électroniques les ont rapprochés à tel point que Cope lui propose de tenir les claviers dans certains de ses groupes (L.A.M.F., Queen Elizabeth). Son expérience avec Julian Cope l’a amené à rencontrer John Balance de Coil qui lui demandera d’intégrer le duo qu’il mène avec Peter Christopherson. Il participera également pendant un temps à l’aventure Spiritualized. Depuis il enchaine les collaborations (Cyclobe, Elizabeth Frazer, Uruk, UUUU…). Bien entendu cela ne l’a pas empêché de sortir des disques sous son propre nom comme ce Practical Electronics With qui, comme son nom l’indique, est uniquement conçu à partir de textures électroniques sur lesquels il va poser sa voix.

Dans un esprit post-industriel et dans une veine qui peut justement rappeler Coil, Thighpaulsandra triture, expérimente, tord, emmène vers le bizarre voire vers le noise. Rien ici n’est fait pour être uniforme. Thighpaulsandra laisse presque l’impression qu’il est en roue libre tant ce disque semble être un fatras sonore où la pop peut même parfois s’inviter. Mais ce serait lourdement sous-estimer le personnage que de penser qu’il fait n’importe quoi. Practical Electronics With… est de l’ordre de l’expérimentation, de l’exploration synthétique qui lorgne vers une noirceur vertigineuse. Pour tout dire son approche tient plus de l’attentat sonore et il ne souhaite clairement pas se réfugier dans une sorte d’académisme bon teint qui rendrait sa musique complètement neutre. De fait, il nous demande presque de nous positionner d’une façon manichéenne. Soit on adhère et on plonge la tête la première dans ce maelstrom soit on est dans le rejet le plus total. Il ne peut y avoir de demi-mesure. On lui accorde, cependant, une vision originale qui lui est propre à travers une musique qui est souvent inattendue et qui n’est jamais prévisible. C’est en cela que Thighpaulsandra est intéressant car il n’est jamais dans le confort et nous pousse agréablement dans nos derniers retranchements. Choisi ton camp, camarade.

Lien : https://www.thighpaulsandra.co.uk/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *