Sharon Van Etten – Remind Me Tomorrow (2019)

Artiste : Sharon Van Etten

Album : Remind Me Tomorrow

Année de sortie : 2019

Label : Jagjaguwar

Tracklist : |01 I Told You Everything|02 No One’s Easy to Love|03 Memorial Day|04 Comeback Kid|05 Jupiter 4|06 Seventeen|07 Malibu|08 You Shadow|09 Hands|10 Stay

Note : 7,5

Sharon Van Etten, on l’avait surtout découverte avec Tramp qui marquait l’arrivée de l’américaine sur le label Jagjaguwar et bénéficiait dès lors d’une bien meilleure distribution sur le continent européen. Et c’était tant mieux pour nous puisque Sharon Van Etten avait de belles choses à nous offrir. Et, manifestement, avec Remind Me Tomorrow, elle en a encore beaucoup à donner. Inspiré par sa nouvelle maternité, Sharon Van Etten fait de ce disque une introspection personnelle tout à fait touchante. On décèle dans chacun de ses morceaux une réelle sincérité, une volonté d’aborder les choses simplement qui confine à une certaine forme d’intimité qui est plus ou moins exacerbée selon ce qu’elle a envie de nous transmettre.

Si ce disque est présenté un peu partout comme celui de la maturité, ce qu’on veut bien admettre, il n’en est pas pour autant le plus marquant de sa discographie. Ce qui ne veut pas dire que celui-ci n’a aucun intérêt ou qu’il n’est pas bon. Bien au contraire, si on peut considérer qu’il est un ton en dessous d’un Tramp, Remind Me Tomorrow possède de nombreuses qualités dont celui de la cohérence. C’est aussi l’album de la mutation puisque peu à peu elle abandonne la folk de ses débuts pour élaborer une musique plus tournée vers le rock et la pop mais aussi avec des attirances pour les sonorités électroniques. Chose qu’on ne lui connaissait pas auparavant. Et cela lui réussi plutôt bien puisque Remind Me Tomorrow fonctionne sans trop de peine. Il ne faut pas croire pour autant que cet album est facile ou que Sharon Van Etten se compromet dans quelque chose qui lui serait contre nature. Ici, c’est une évolution qui, à défaut d’être logique, correspond à son parcours de vie. On reconnait toujours cette fluidité dans l’écriture et cette sensibilité à fleur de peau. C’est surtout la forme qui change. Elle s’étoffe, mais dans le fonds, Sharon Van Etten garde son identité, sa marque et c’est ce qui est le plus rassurant ici. La mue est donc plutôt réussie et il n’y a rien à regretter quand bien même on aurait une préférence pour ses précédents opus.

Lien : https://www.sharonvanetten.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *