Saint Sadrill – Pierrefilant (2018)

Artiste : Saint Sadrill
Album : Pierrefilant
Année de sortie : 2018

Label : Dur et Doux
Tracklist : |01 Waiting for Him|02 Corq|03 To Go To Go To Go|04 Zero|05 Yar Mum|06 We Gave You A Smile|07 Building Lampshades|08 Kiss Song|09 Little Mountain|10 Happy Humans|

Note : 8

 

Parfois quand on est dans plusieurs groupes en même temps et que l’on compose, il arrive de se rendre compte que ce que l’on écrit ne pourrait convenir à aucune des dites formations. La seule solution est de lancer un nouveau projet qui correspondrait à ces morceaux. C’est sur cette constatation qu’Antoine Mermet a créé Saint Sadrill qui, d’une formule en solo s’est transformée en groupe pour le format live. Un format qui a été conservé pour l’enregistrement de l’album qui nous occupe aujourd’hui et qui fait figure de véritable ovni. Il est difficile d’appeler ça autrement. Pierrefilant est un disque multiforme, épique, qui ne connait pas de réelles failles mais qui même s’il comporte de nombreuses longueurs se montre particulièrement performant dans la trame mélodique. Entre rock, prog et chamber pop, Pierrefilant sait prendre de l’ampleur dans les moments opportuns. Les deux années passées sur la route ont permis de peaufiner tous ces morceaux, leur donner une force peu commune, prenant le chemin inverse de ce qui se fait d’habitude. Parce que oui, les morceaux ont tout d’abord été joués sur scène, s’y sont construit peu à peu avant d’être enregistrés. C’est sans doute pour cela que Pierrefilant a ce côté un peu live mais également il marque une sorte d’aboutissement a quasiment deux ans de travail collectif. En parlant d’aboutissement, oui, on peut dire que ce disque est abouti, qu’il ne lui manque rien que ce soit dans ses moments les plus calmes que dans ses grandes envolées. Qu’on se comprenne bien, il est tout à fait inutile de mettre des étiquettes sur Saint Sadrill tant son champ des possibles est grand. Il faut voir Pierrefilant comme un disque d’expérimental-rock (si tant est que l’on puisse mettre au moins une étiquette sur ce qu’ils font) mais ce côté élitiste et masturbatoire. Non, Pierrefilant se montre des plus accessible, riche et complexe mais accessible. C’est leur vraie force et on ne peut que s’incliner devant la performance.

 

Lien : http://www.saintsadrill.com/

Par Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *