Rock en stock (10)

Sortir deux albums dans la même année c’est quelque chose de plus en plus rare. En tout cas pour des groupes estampillés rock, indie ou approchant. Et c’est pourtant ce que sont en train de faire les américains de Big Thief qui après avoir sorti U.F.O.F. au mois de mai sur 4AD va sortir un second album pour 2019 le 11 octobre prochain, toujours sur le même label. Two Hands n’est pas présenté comme une suite à U.F.O.F. mais comme un “album sœur”. Le premier étant considéré comme un album céleste, plus éthéré, Two Hands sera son pendant terrestre, dans un registre plus direct. Ils avaient prévenus qu’ils avaient suffisamment de titres pour réaliser deux albums. L’arrivée prochaine de Two Hands confirme donc que ce n’étaient pas des paroles en l’air.
Pour nous préparer à ce nouvel album, Big Thief nous fait part de son premier extrait avec Not qui n’a pas encore de clip mais que l’on peut écouter un peu partout. Manifestement, Big Thief durcit le ton et ce n’est pas forcément pour nous déplaire.

Le 11 octobre prochain sera aussi l’occasion de mettre la main sur le premier album solo de Kim Gordon qui sortira sur le label Matador. Aussi curieux que cela puisse paraître elle n’avait jamais sorti d’album sous son propre nom à contrario de ses ex-compères de Sonic Youth que sont Thurston Moore et Lee Ranaldo. Elle avait bien sorti des disques en dehors de Sonic Youth mais c’était toujours dans le cadre de collaborations ou au sein d’autres groupes auxquels elle a participé (Free Kitten, Body/head, Harry Crews, Glitterbug ou The Supreme Indifference). No Home Record montre qu’elle prend un nouveau virage dans sa carrière discographique mais qu’elle n’a rien perdu de son tempérament. En témoigne ce Sketch Artist déroutant et qui laisse planer le spectre d’un futur album (qui est d’ailleurs produit par Justin Raisen) qui risque d’être en dehors des sentiers battus.
Un titre bien porté par le clip dirigé par Loretta Fahrenholz qui montre une Kim Gordon en chauffeur VTC en virée nocturne et croisant toute la faune qui s’y accole. Ça donne le tempo. Kim Gordon est de retour (enfin elle n’est jamais vraiment parti, en témoigne ses dernières réalisations notamment avec Bill Nace au sein de Body/Head) et c’est une bonne et grande nouvelle.

À toutes fins utiles on rappelle également que John Dwyer et Oh Sees ont sorti récemment un nouvel album sur Castle Face. C’est toujours un plaisir de retrouver les facéties de Dwyer et des siens. Parce que Face Stabber n’est certainement pas l’album qui nous fera dire que les américains se seront assagis. Bien au contraire, Oh Sees est plus vivant que jamais et fait office d’îlot de résistance devant ceux qui déclarent sans cesse que le rock est mort. Même si bien souvent ce dernier est devenu une caricature désespérante, des groupes comme Oh Sees continuent à jouer le jeu de l’exigence et de la provocation quitte à vous faire de nœuds dans le cerveau. À moins que ce ne soit l’inverse. Oh Sees ne contribue t’il pas à vous débarrasser de ces mêmes nœuds ? C’est une évidence. Si vous ne vous êtes pas encore jeté sur Face Stabber vous pouvez toujours vous en faire une idée avec Poisoned Stones, Heartworm et Henchlock qui tournent depuis le début juillet.
A noter que depuis le 23 août, Oh Sees tourne en France et ce jusqu’au 5 septembre. Les voir est aussi une belle expérience.

Crédit Photo : Dustin Condren

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *