Playdoh – Saitn Malo, Route du rock

Artiste : Playdoh
Date : 2003-08-16
Lieu : Saitn Malo, Route du rock

Liability : C’est votre premier concert depuis 2 ans, comment abordez vous cette date devant autant de personnes ?

Thierry.G : Oui ça fait longtemps qu’on a pas joué live.. Et c’est donc notre grand retour ce soir. On est une structure qui existe depuis le lycée. On avait un premier album sur Peter I’m Flying en 2000. On avait concrétisé le projet et enchaîné une tournée. Mais on a vite vu que faire de la musique sur le plan national pouvait parfois poser quelques problèmes. Et donc en revenant de ce cette tournée, on avait plus du tout envie de faire un deuxième album. Et donc on a mis entre un an et un an et demie avant de s’y remettre. On continuait à jouer, mais sans vraiment s’y replonger à fond. Et donc on a réalisé notre deuxième album quand on en a eu vraiment l’envie. Voilà pourquoi on remonte sur scène aujourd’hui. Et on va faire des concerts à la rentrée. On est signé sur une toute petite structure, qui a du mal a émerger, donc c’est problématique, mais elle réalise un travail de fou derrière. Les gens ne se rendent peut être pas vraiment compte de tout ça. Mais par exemple ces flyers…ça coûte cher.

Liability : Marie Daubert ?

Thierry.G : Ce soir, on ne sera pas accompagné par des vidéos. Par contre sur notre prochaine tournée. On va faire un développement multimédia. C’est à dire qu’on met les vidéos sur la musique. Pas seulement un écran derrière nous…Y’a un vrai travail parallèle, avec un réel effort de mise en scène. L’avantage de pas être sur une major, c’est de pouvoir faire ce qu’on veut, un projet à priori difficile à mettre en place, qui intéresse moins de gens. Moi, le message que je veux faire passer, c’est qu’il faut mener les projets qui nous font envie, avec les moyens qu’on a. Et finalement tu vois, on se retrouve aujourd’hui dans un festival qui n’est quand même pas petit. On a parfois des coups de chance comme ça, et donc maintenant, c’est à nous de faire de bons concerts.

Liability : Peter i’m flying ?

Thierry.G : Il y a Margo, dernière “grosse” sortie. C’était « Ultraviolet » avant. C’est une structure Rennaise. Monogramme aussi, que je connais moins. C’est une personne en particulier qui s’appelle Gaetan Nael, qui s’en occupe. Il fait un travail incroyable.

Liability : Et comment vous vous êtes retrouvés signés ?

Thierry.G : On a fait un festival à Redon, et les gens qui organisaient le festival étaient les gens de Peter I’m Flying. Et ils nous ont connu là bas. Et donc après on a fait notre premier album avec eux. Et on pas eu besoin d’aller voir ailleurs. Et je pense que ce label nous correspond bien, à échelle humaine. Tu vois dans le groupe, on est tous des gens qui ne font pas que ça, on travaille aussi à coté. On travaille pas 5 jours par semaine, mais 3 ou 4. On pourrait même pas signer sur une maison de disques importante, car d’une ça nous intéresse pas, mais on aurait pas le temps non plus. Et puis on a pas à se plaindre. On peut aller dans un studio à Paris, quand on veut, c’est une façon de travailler qui est assez plaisante.

Thierry.G : Comment ça se fait que tu connaisses Marie ? (Daubert).

Liability : En fait je lis Magic, je connaissais de nom, et j’ai lu sur votre pochette…

Thierry.G : C’est notre graphiste, elle fait tout.

Liability : Quelles sont vos influences musicales ?

Thierry.G : Il y a un vrai virage électronique pour certaines personnes dans le groupe. Des choses très minimales, le label allemand Kompakt. On est pas mal à s’intéresser à ces labels allemands de musique minimaliste. Après, j’aime des groupes qui mélangent l’acoustique et l’électronique…Lali Puna.. Sinon moi j’adore la chanson française…Enfin c’est très varié car on est tous des passionnés de musique. On est réellement des fous de disques. Dès qu’on entend parler d’un truc bien, on y va, on l’achète. Sans avoir besoin d’écouter avant. On est parfois déçus, car assez exigeants aussi.

Liability : Des artistes français ?

Thierry.G : Je parle pas pour les autres là, moi, j’aime beaucoup Chamfort, Bashung, Dominique A, Christophe…Les 4 principaux. J’adore le disque de Berg Sans Niple. En France, je suis pas très enthousiasmé par les groupes français…

Liability : M83, Syd Matters, Cyann & Ben ?

Thierry.G : Ah si voilà ! Non très franchement, moi j’aime bien le premier album de m83, je suis pas fan du tout du deuxième. Cyann & Ben, je connais pas du tout, j’ai eu de bons échos du concert, comme des mauvais. Mais si vous me dites que c’est bien, je vous crois. Je viens d’y penser, j’aime beaucoup le maxi de Sebastien Schuller qui est sorti cette année. Et c’est un grand espoir pour cette année. Il est en train de signer sur le Village Vert je crois.

Liability : Facile de mettre vos morceaux en place en live ?

Thierry.G : T’as entendu les balances ? Tu vas voir ça sonne vachement plus « live », dynamique. On a réadapté beaucoup de choses qui étaient difficilement jouables. Ce qui va rendre le show plus vivant.

Liability : Pas deçus de passer en premier à 19h ? (Playdoh etait initialement programmé le premier jour en 3ème position, à 22h).

Thierry.G : Je trouve pas que notre place soit autre part. On va y aller, on va jouer, et défendre ce u’on a. Au départ o,n était programmé a 22h, tout le monde était content sauf moi, parce que je trouvais pas du tout que c’était notre place. On aurait été trop visibles, trop vus…

Liability : Votre style de musique est quand même plus destinée a être jouée la nuit ? histoire d’atmosphère.

Thierry.G : Oui, mais tu vas voir là, c’est quand même super électrique…Casera beaucoup moins hypnotique et aquatique que sur l’album.

Merci à Thierry et à Playdoh

Lien : http://www.playdohnet.com
http://www.peterimflying.com

Par Juliet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.