Panda Bear – e-mail

Artiste : Panda Bear
Date : 2007-05-25
Lieu : e-mail

Qu’on se le dise tout de suite : Person Pitch sera sans aucun doute l’un des meilleurs albums de cette année. Noah Lennox aka Panda Bear, personnage attachant au demeurant, ne semble pas réaliser la portée d’un tel disque ou, du moins, il ne le montre pas. C’est pourquoi il en parle avec une telle décontraction. Ce qui est certain c’est que quels que soient ses projets, qu’ils soient solitaires avec Animal Collective ou Jane, Panda Bear étonne à chaque fois et s’impose définitivement comme l’un des artistes les plus importants de cette décennie. Ni plus, ni moins.

Liability : Bonjour Noah, Person Pitch est votre nouvel album solo. De l’avis de ceux qui ont pu l’écouter il semble que ce soit votre meilleur disque. Qu’en pensez-vous ?

Panda Bear : Bonjour, heureux de vous rencontrer et merci beaucoup pour cette interview. C’est très difficile pour moi de dire que j’aime un album plus qu’un autre. Ils sont tous un petit peu différents et ils ont tous différents parfums si vous voyez ce que je veux dire. C’est très dur d’en choisir juste un. Je pense que la meilleure chose sur laquelle j’ai travaillé reste Campfire Songs (avec Dave et Josh) et je suis vraiment fier de ma performance à ce moment-là. Je voudrais dire que j’ai travaillé durement sur celui-ci et je suis certainement heureux de ce qui en ressort.

Liability : Person Pitch est très différent de Young Prayer. Est-ce un choix délibéré ?

Panda Bear : Oui, assurément. C’est excitant et amusant pour moi d’essayer de changer les attitudes, les approches et les équipements si je peux tout le temps essayer et garder pour moi les choses aussi fraîches que possible. Ainsi que d’essayer et d’apprendre de nouvelles choses tout le temps.

Liability : Quelles ont été les influences qui ont permis l’élaboration de Person Pitch ?

Panda Bear : Elles sont nombreuses mais celles qui ressortent principalement sont Luomo (sans doute Vadislav Delay) et la musique dub (Jamaïque) et ils ont été pour beaucoup dans la décision que j’avais à prendre pour la production. Pour ce qui est des mélodies je dirais la musique des 50’s et du début des 60’s comme Buddy Holly, The Everly Brothers ou The Beach Boys. Et pour tout ce qui est des formes répétitives je dirais la dance music et la techno des premières années comme Robert Hood ou plus récente des types comme Moodyman.

Liability : Pourquoi ce titre ?

Panda Bear : J’allais l’appeler Perfect Pitch parce que j’en aimais bien l’idée et que cela me paraissait comme un miracle (je n’ai pas l’oreille absolue) mais j’ai pensé que cela sonnait un peu arrogant quelque part et je ne voulais pas ça du tout. Alors j’ai pensé à Person Pitch qui, dans la même veine, sonnait plus doux mais pas du tout arrogant. Pour moi cela veut dire le son (Pitch) d’une personne et cette personne est à la fois moi et ma soeur, Nadja, qui est née au beau milieu de cet ensemble.

Liability : Ce disque a été enregistré à Lisbonne (ville où vous habitez). C’est une ville qui vous inspire?

Panda Bear : Oui bien sûr. Il y a plein de soleil ici et l’attitude à avoir est la décontraction et de ne pas du tout se précipiter. Je pense que l’on peut sentir cela dans la musique.

Liability : Person Pitch a été mixé avec l’aide de Rusty Santos. Que pouvez-vous nous dire sur lui ?

Panda Bear : C’est un chic type et il en connaît un rayon sur le son et la production. La première fois que j’ai travaillé avec lui c’était quand lui, Dave et moi enregistrions un disque appelé Sung Tongs (par Animal Collective). Il a aussi travaillé sur notre son live pendant un certain temps mais il veut toujours faire sa propre musique et était plus excité par ça que par ce qu’il fait maintenant. Il dirige également le label Uuar (ou War) autant que je sache.

Liability : De même, l’artwork réalisé par Agnes Montgomery a une réelle importance. Comment s’est passée votre rencontre ?

Panda Bear : J’ai rencontré Agnes il y a longtemps et elle était venu au troisième concert d’Animal Collective je pense et depuis elle est venue à tous les autres. J’ai l’habitude de faire des fringues avec elle, juste pour le fun. Je voyais ses collages quand elle a commencé à les faire et je lui avais demandé si elle pouvait les transposer sur des pochettes d’albums pour moi, un jour prochain, et elle a dit oui. Mais je n’avais pas tout utilisé jusqu’à maintenant. J’ai aussi pensé que depuis que je faisais tous les singles et que je les collectais pour faire l’album, l’utilisation de ses collages pour toutes les covers aurait aidé à les conserver tous ensemble si vous voyez ce que je veux dire.

Liability : Depuis que vous vivez à Lisbonne qu’en est-il de l’avenir d’Animal Collective ?

Panda Bear : Nous sommes tous concernés par ça, assurément, mais cela se passe plutôt bien pour le moment. Cela nécessite beaucoup plus d’organisation, de planification et beaucoup plus de voyages (pour moi) mais ça va. Je suis loin de chez moi et loin de ma famille et cela ne rend pas forcément heureux mais il n’y a pas d’endroits ou de situations parfaites je suppose et je serais tenté de dire que je suis assez chanceux d’être capable de faire ce que je fais dans la voie que j’ai choisi de prendre.

Liability : Paw Tracks est le label que vous avez formé avec les autres membres d’Animal Collective. N’y avait-il aucun autre label qui puisse vous offrir autant de liberté pour vos projets solo ?

Panda Bear : Je ne sais pas vraiment en fait parce que quand nous avons monté Paw Tracks dans la forme que nous souhaitions lui donner je n’avais pas besoin de chercher ailleurs pour y mettre un album. Alors je ne peux pas vraiment parler des autres labels. Je peux juste dire que Fat Cat ont toujours été bons pour nous et ont toujours été ouverts à ce que nous voulions et à comment nous le voulions. Ce sont des types bien, tous. J’aime Paw Tracks en même temps et j’y crois fortement. J’aime vraiment tous les albums que nous avons sortis et j’aime beaucoup les soutenir de la meilleure manière que je peux.

Liability : Quelle va être l’actualité du label dans les mois à venir ?

Panda Bear : Nous avons juste sorti l’album de Dave et de Kristin (Avey Tare & Kria Brekkan – Pullhair Rubeye). Je sais que nous avons trois nouveaux projets sur lesquels nous travaillons et je suis vraiment absorbé par ces sessions. Je ne peux pas dire exactement à quoi ils ressemblent et désolé d’être nul à chier comme ça mais je ne veux pas me prendre une claque si vous voyez ce que je veux dire.

Liability : On imagine que vous allez défendre Person Pitch sur scène. Allez-vous passer par la France ?

Panda Bear : J’espère vraiment mais c’est vraiment dur de trouver du temps. J’espère jouer en France avant la fin de l’année et la France est probablement mon endroit favori pour jouer. Mes meilleurs concerts ont eu lieu là (à Paris).

Liability : La scène justement. Est-ce un endroit où vous vous sentez bien ?

Panda Bear : Je m’y sens bien aussi longtemps que les choses fonctionnent plus ou moins bien. Je m’y sens mal si un élément de l’équipement ne fonctionne pas bien ou si quelque chose ne tourne pas rond. Je me sens coupable si je ne joue pas aussi bien que je le voudrais et cela me fait me sentir nul à chier. Cela me prend quelques secondes pour me mettre dans le bain. Je ne suis pas vraiment quelqu’un d’extraverti socialement parlant mais une fois que le son démarre je me focalise dessus et tout ce qui peut me perturber s’évapore.

Liability : Pensez-vous déjà à un successeur à Person Pitch ?

Panda Bear : Non je me sens réellement consumé et j’en ai un peu marre de moi-même mais pas dans une mauvaise voie. Je suis plus excité de travailler de nouveau avec le groupe et je ne peux imaginer que je puisse penser jouer chez moi tout le temps. Ce dont je suis sûr c’est que je n’utiliserai pas de nouveau des samples, du moins pas dans la voie dans laquelle je les ai utilisés pour Person Pitch.

Liability : Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Panda Bear : Je voudrais juste être heureux, satisfait et ne pas m’en faire de trop. Je suis vraiment heureux d’être accroché à ma femme, de prendre soin de mon fils et de jouer avec le groupe. C’est tout ce qu’il y a de mieux ces derniers jours. Alors c’est bien comme ça.

Lien : http://www.paw-tracks.com

Par Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.