Mono – e-mail

Artiste : Mono
Date : 2004-01-01
Lieu : e-mail

Liability : Peux tu nous dire comment MONO a commencé ?

Taka (Guitare) : En 1999, J’ai formé un groupe avec Takada (batterie). Puis mon ami de longue date Yoda (Guitare) m’a rejoint et un autre ami m’a présenté Tamaki (basse). Voilà comment nous sommes devenus MONO. Et on a commencé sur scène en 2000.

Liability : Est ce que le “post rock” de Mogwai ou GY!BE est votre principale influence ?

Taka (Guitare) : Ces groupes créent vraiment de la bonne musique instrumentale avec des guitares. Je pense que les principales influences pour MONO sont des groupes underground américains ainsi que nos amis. Nous les aimons et les respectons.

Liability : Est ce que vous vous sentez aussi influencés par la culture japonaise ? Musicale et autres…

Taka (Guitare) : Biensûr. Mais récemment nous avons pas mal tourné ailleurs qu’au Japon, et ces voyages ont vraiment influencé notre façon d’écrire.

Liability : Est ce que vous connaissez le groupe japonais ENVY ? Ils sont assez violents…

Taka (Guitare) : Non désole mais je ne les connais pas.

Liability : Votre musique est vraiment sombre et émotionelle, quels sentiments voulez vous transmettre à travers votre musique ?

Taka (Guitare) : Quand on a écrit “one step more and you die”, j’étais énervé par plein de choses autour de moi…et tout particulièrement par le 11 Septembre 2001. Surtout à cause des raisons qui ont entraîné cette tragédie…Tout cela m’a fait beaucoup réfléchir, et je pense que j’ai appris des choses sur moi même et mon entourage à ce moment là. Je veux parler de l’importance de l’ amour grâce à la musique. Et de la prière, de l’espoir qui sort de la douleur…

Liability : Est ce que tu es d’accord si les journalistes écrivent : Mono est un groupe de post rock ?

Taka (Guitare) : Non, je n’aime pas cette catégorisation.
Je pense que notre musique est plus une sorte de musique classique ou une musique de film…
Ceux qui mettent tous les groupes instrumentaux dans le même sac m’effraient…

Liability : Est ce que tu écoutes de la musique violente ?

Taka (Guitare) : Ce n’est pas que je n’aime pas du tout la musique violente…. La colère est le sentiment que nous devons affronter chaque jour durant notre vie. Il y a toujours des raisons quand les gens s’énervent. Je pense que j’aime faire passer ce type d’émotion…

Liability : Quels sont les groupes que tu aimes ?

Taka (Guitare) : J’aime les groupes spirituellement indépendants.

Liability : Comment s’est passé votre premier show en France ? Est ce que vous avez été contents du public ?

Taka (Guitare) : On était tous très excités et contents à l’idée de jouer en France. J’ai senti que nous pouvions communiquer avec le public par le biais de la musique. C’était un plaisir de découvrir ce genre de communication, au delà du langage.

Liability : Quelles sont les différences entre le public au Japon, en Europe et aux Etats-Unis ?

Taka (Guitare) : Récemment il n’y a pas eu beaucoup de différences.
Avant le public Japonais était assez calme et silencieux, mais maintenant on a remarqué qu’il se laissait plus entraîner par la musique. Il se lâche de plus en plus.
Avant, les américains n’avaient pas l’habitude de bien écouter les groupes, ils étaient plutôt en train de discuter ou de boire, mais tout cela change et je pense qu’aujourd’hui ils sont beaucoup plus attentifs. Quand on commence à jouer, les gens arrêtent de parler et se focalisent sur notre musique.
En Europe, le public est toujours génial. Ils écoutent avec beaucoup d’attention, et réagissent aussi beaucoup. On aime vraiment jouer en Europe.

Liability : Est ce que tu connais des groupes français ?

Taka (Guitare) : Malheureusement non , en Décembre, c’était nos premiers pas en France. Mais on en connaîtra forcément un jour ou l’autre.

Liability : Est ce que tu as quelque chose à dire à vos fans français ?

Taka (Guitare) : Rendez vous en Mars 2004 !

Merci à Naive et en particulier B.Vedel

Lien : http://www.mono-44.com
http://www.naive.fr

Par dorian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.