Marja Ahti – Vegetal Negatives (2019)

Artiste : Marja Ahti

Album : Vegetal Negatives

Année de sortie : 2019

Label : Hallow Grounds

Tracklist : |01 Coastal Inversion|02 Rooftop Gardens|03 Symbiogenesis|04 Chora

Note : 7

Bien qu’active sur la scène finlandaise depuis une dizaine d’années, la suédoise Marja Ahti ne sort son premier album que maintenant. Basé sur un texte de René Daumal (Traité des Pataphantogrammes), Vegetal Négatives suit la ligne métaphysique, et plus particulièrement la pataphysique, dans laquelle l’intellectuel français s’était engagé. La pataphysique, pour faire court et simple, c’est la science des solutions imaginaires, particulières ou des exceptions. Marja Ahti, à l’aide de field recordings, de traitements électroniques et apport synthétiques, de distorsions en tous genres, malaxe les sons et les voix pour créer quatre pièces abstraites qui répondent assez à ce qui pourrait correspondre à ce qu’est l’imaginaire, le particulier ou l’exception. En soi, si on ne remettait pas le disque dans son contexte de création, on ne le distinguerait pas vraiment de ce qui se fait en général en termes de musique concrète ou électroacoustique tel qu’on peut l’entendre sur des labels comme l’INA-GRM ou Empreintes Digitales. Il n’en demeure pas moins pour Marja Ahti que la musique qu’elle a ici produite reste une porte ouverte, qu’elle ne cloisonne pas son propos et qu’elle reste dans un processus de création libéré de toutes contraintes. La combinaison du field recordings et de l’électronique ne se fait pas non plus de la manière la plus académique. Marja Ahti créé des corps sonores qui semblent raconter des espaces, des histoires avec un soin précis du détail et des étirements. En soi, Vegetal Négatives s’emploie à ne jamais être linéaire mais bien à susciter une musique sinueuse et inventive qui ne repose aucunement sur une trame précise. Si on devait résumer ce disque on pourrait dire que c’est une démarche d’improvisation méditative où les mutations sonores ont force de loi. Marja Ahti nous propose donc un voyage improbable où l’imaginaire et la poésie se lie avec la rigueur documentaire. Ce n’était pas forcément une chose aisée à réaliser mais la suédoise a su maîtriser son sujet.

Lien : https://marjaahti.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *