Les compilations ADA… jusqu’où s’arrêteront-ils ?

Nous en sommes rendus au volume 31. 31 !!! Jamais série de compilation n’aura été aussi loin. Enfin, pas à notre connaissance (les séries de chez Fabric sans doute mais le contexte est assez différent…). Quoi qu’il en soit personne ne peut bouder son plaisir à chaque fois qu’une compilation concoctée avec soin (et parfois quelques heurts) de chez A Découvrir Absolument est mise en ligne. Tout simplement parce qu’elles mettent en exergue des artistes qui ne le sont pas forcément ailleurs et qui sont souvent tout autant de découvertes autant qu’un soulagement. Oui, un soulagement, parce que certains d’entre eux sont soutenus dans ces colonnes (Winter by Lake, Raymonde Howard, Barzin, Arnaud Le Gouëfflec…) et qu’il est heureux qu’on ne soit pas les seuls à en parler (d’autres le font aussi mais sans doute pas autant qu’on le voudrait).

Un travail salutaire donc. On le dit à chaque fois mais c’est tellement vrai. Avec ADA c’est tout un pan de la contre-culture qui s’exprime. En tout cas, celle qui n’a pas voix au chapitre ou si peu. Alors oui, si vous avez soif de découverte et envie d’écouter autre chose que la mélasse multi-diffusée, vous téléchargerez cette compilation. Au passage, vous sauverez votre âme.

Alors que le volume 32 est déjà sur les rails ainsi que le projet tribute à Sonic Youth et The Breeders (parce que ADA c’est aussi les tribute), le volume 31 ça se télécharge ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.