L’écho des festivals (2)

Tu n’as pas un radis et tu râles parce que les festivals sont trop chers. Pour une fois, tu auras l’occasion de ne pas faire la fine bouche puisque le Pointu Festival qui a lieu sur l’île du Petit Gaou, entre Marseille et Toulon, te permets d’assister à de chouettes concerts pour pas un kopeck. Il suffit de voir la programmation ci-dessous pour se rendre compte de la chance qui nous est offert. Le Pointu Festival qui n’en est pas à son coup d’essai frappe un grand coup cette année. Ce sera sur le week-end du 8 et 9 juillet et on y sera.

Autre festival, installé dans la verdure normande, Biches fait la part belle aux artistes qui montent comme à certains un peu plus confirmés. Là encore, nous sommes loin des grosses machines et on restera dans une ambiance plus conviviale. Pour autant, la programmation vaut le détour et promet de belles surprises. Ca se passe à Cisai Saint Aubin dans l’Orne et c’est une semaine avant le Pointu Festival. En plus ce n’est pas cher (35 € les trois jours). Donc, le rapiat de service ne devrait pas trop l’ouvrir cette fois-ci non plus. Est-ce que c’est jouable pour faire les deux ? A vous de voir.

Enfin, si tu es plus partant pour les valeurs sures il y a aussi les festival des Papillons de Nuit qui aura lieu le premier week-end de juin à Saint-Laurent de Cuves, toujours en Normandie. Alliant les grosses pointures populaires (Renaud, Vianney, Martin Solveig, Matmatah, The Kills, Jain) et les formations plus ou moins obscures mais pas moins intéressantes (Bagarre, Radio Elvis, The Mystery Lights, Feder, The Limiñas…) P2N est un bon compromis. Trois jours de concerts pour les petits et les grands (enfin, si tu va voir Vald, c’est plus pour les grands).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.