L’écho des festivals (15)

Incroyable… C’est sans doute le mot le plus adéquat quand on voit ce qui se passe avec le Hellfest. L’édition 2022 risque d’être celle qui va encore dépasser tous les records pour le festival clissonnais.
Il fallait sans doute marquer le coup. Pas de festival en 2020 et 2021, c’était tout de même dur à avaler et il était difficile de savoir comment le Hellfest allait s’en relever. Sans doute fallait-il frapper un grand coup après toute une période de doutes, d’incertitudes et de survivance. De la démesure, du grandiose, de l’inédit…

De fait, ce n’est pas un mais deux événements qui auront lieu à quatre jours d’intervalle. Du 17 au 19 juin tout d’abord avec la programmation qui aurait du avoir lieu en 2020. Pas vraiment de surprises à ce niveau là mais cela aurait amplement pu suffire à notre bonheur tant le line-up tenait largement la route (Faith No More, Deftones, Volbeat, Deep Purple, Suicidal Tendencies, Electric Wizard, Envy, Killing Joke…). Mais comme le Hellfest ne fait jamais rien comme les autres, une deuxième session de quatre jours (du 23 au 26 juin) a été rajouté avec comme point d’orgue la venue espérée depuis tant d’années de Metallica. Metallica quoi ! Tout le monde en rêvait.

C’est la cerise sur le gâteau parce que le Hellfest version 2022 ne saurait tenir que sur le seul nom de Metallica. L’année prochaine ce sera donc sept jours de festival, 350 concerts sur les six scènes habituelles sans compter sur ce que l’orga pourra nous concocter une fois sur place.

Le Hellfest a survécu et plus que de raison puisque le festival est d’ores et déjà sold-out. Il n’est pas inutile de rappeler de faire attention aux divers spéculateurs et escrocs qui vont, comme d’habitude, tenter de se faire de l’argent sur le dos du Hellfest. 2022 sera une édition exceptionnelle et unique en soi. Y être ne veut pas dire pour autant enrichir des esprits mal intentionnés.

Ceci dit, il n’y a pas que le Hellfest dans la vie, il y a aussi le Levitation à Angers qui aura lieu du 24 au 25 septembre 2021 à Angers. Un festival plus cosy mais à la programmation toujours impeccable. Cette fois nous aurons encore le droit a du très bon même si le festival n’a pas encore annoncé tous ceux qui viendront. Mais sur la première annonce, il y a largement de quoi se sustenter (Shame, The Limiñanas, Sonic Boom, Slift, Zombie Zombie & Sonic Boom, Anika, Los Bitchos, La Jungle, Tiña, Lice, Parrenin/Weinrich/Rollet). C’est déjà l’assurance de passer un week-end avec de quoi enrichir ses sens auditifs et d’entendre ce qui ne se fait pas ailleurs.

Dans le même ordre d’idée, une semaine avant, du 17 au 19 septembre à Orléans, le festival Hop Pop Hop fera lui aussi la part belle aux musiques inventives et étonnantes. Ce sera aussi l’occasion de revoir des artistes comme Laetitia Sheriff qui, disque après disque, n’en fini plus de nous séduire. Mais s’il faut y aller, autant que ce ne soit pas que pour elle. Entre Johnny Mafia, Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, Acid Arab, Maxwell Farrington & Le Superhomard et bien d’autres découvertes (parce que c’est bien le sens de Hop Pop Hop : la découverte), on pourra aisément se donner quelques bonnes suées. De celles qui nous ont largement manqué ces derniers mois.

Quoi qu’il en soit, entre Hop Pop Hop, le Levitation et le Hellfest, notre cœur ne balance pas. Ce sont trois événements incontournable à nos yeux.

Liens : https://www/hellfest.fr

https://levitation-france.com/

https://www.hoppophop.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *