L’écho des festivals (14)

Du 16 au 26 novembre prochain aura lieu la quatorzième édition du Festival Invisible à Brest. Festival haut en couleur qui met l’accent sur une programmation exigeante loin du repli sur soi qui va du post-industriel à la pop en passant par le krautrock ou la chanson française et le post-punk. Festival bigarré et aventureux qui se déroulera sur différent lieu comme La Carène, le Centre d’art contemporain La Passerelle, Le Quartz – scène nationale et l’espace Léo Ferré.

Cinq soirée pendant lesquelles on aura l’occasion de voir The Young Gods, Motorama, Arrigton de Dyoniso, Felicia Atkinson, It It Anita, Vanishing Point, Frédéric Lo ou Fred Poulet. Entres autres…

Pour autant, le Festival Invisible est aussi l’occasion de voir les expositions de Odette Picaud et de Emma Forestier à la Carène ainsi qu’une action culturelle dans laquelle 50 jeunes issus d’associations du quartier de Bellevue de Brest vont créer vont créer une sorte de bivouac à partir de tentes et d’objets détournés. À l’abri de ces tentes on pourra écouter des créations sonores créés également par ces jeunes. Chaque association aura son rôle à jouer et l’initiative sera suivi par Odette Picaud pour l’aspect plastique et Delgado Jones pour la musique.

En attendant, on pourra regarder le teaser du festival pour se mettre l’eau à la bouche.

Toujours en Bretagne nous auront le droit d’aller faire un tour à Rennes pour s’ouvrir les oreilles pour le festival I’m from Rennes qui a cette particularité de mettre l’accent sur la scène locale. Pour ceux qui ont pu penser que Rennes était devenu une ville morte musicalement, I’m from Rennes démontre qu’il n’en est rien et que la ville n’a rien à envier aux autres à ce niveau.

En effet, du 13 au 22 septembre, le festival fera un tour d’horizon des groupes à découvrir (ou à redécouvrir) et ce dans tous les styles. Chaque soirée mettant à l’honneur une thématique particulière (metal, world, pop, rock, électro etc..)

Pour bien faire on peut se donner une idée du festival en regardant cette petite vidéo qui revient sur l’édition 2018.

Une fois n’est pas coutume on va faire un petit éclairage sur un festival plutôt orienté jazz. Le festival Pianomania qui se tiendra du 14 au 18 novembre à Paris et qui, comme son nom l’indique, est tourné vers le piano.

La première soirée se tiendra à la Salle Pleyel pour un concert de Herbie Hancock avant de céder la place le lendemain à Chassol et Chilly Gonzales qui évolueront également dans la même salle. Le 17, aux Bouffes du Nord, c’est Baptiste Trotignon qui se mettra en scène avec pas moins de quatorze pianistes dont Juliette, Thomas Enhco, Alain Jean-Marie ou Philippe Cassard. Enfin, le 18, à la Seine Musicale, on pourra assister aux performances de Jason Moran et de Kenny Baron.

Pour une première édition le festival Pianomania aura mis la barre haute et pour les amoureux du jazz cela risque d’être un événement incontournable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *