La Nuit de l’Erdre Jour 2 – Partie 2

Artiste : La Nuit de l’Erdre

Lieu : Nort sur Erdre

Date : 2018-06-30

Que faut-il penser d’Orelsan ? Le bonhomme a fait couler tellement d’encre qu’on ne sait plus trop si c’est du lard ou du cochon. Le succès est pourtant là, il ne l’a jamais vraiment quitté malgré les polémiques. Faut-il encore en faire aujourd’hui ? Pas vraiment sur et Orelsan a tenté aussi de s’expliquer, de calmer les choses et grand bien lui en a pris puisqu’il est aujourd’hui l’une des figures de proue du hip-hop frenchie. Restait à savoir si sur scène il y avait quelque chose à en tirer. En général, dans ce genre de scène, les deux vont de paires. Difficile d’être reconnue quand on n’est pas bon dans l’une ou l’autre des parties. De fait, que l’on aime ou pas Orelsan, il faut lui reconnaître ce talent de bien occuper la scène et de ne pas faire un concert à moitié. Il aura donc été efficace de bout en bout, sans jamais vraiment faiblir, montrant même une aisance et une assurance qui tranche avec le personnage tout timide que l’on connait lorsqu’il est interviewé. Orelsan se donne les moyens (qui sont tout aussi bien technique quand on voit toute la grosse machine scénique qui l’accompagne) pour tenir son rang. Porté par les titres qui l’ont rendu populaire, Orelsan n’a pas eu trop de mal pour embarquer son public. Il fallait être à la hauteur et il l’a été.

Pour autant on lui aura préféré Chinese Man qui est venu à sa suite sur la plus petite scène. Chinese Man qui connaissent bien les lieux puisqu’ils sont déjà venus en 2015. Là encore ça a envoyé du très lourd et Chinese Man n’ont pas fait dans le détail. Implacable de bout en bout, c’est certainement de ces groupes qui se révèlent cent fois plus intéressant sur scène qu’ils ne sont sur disque. Et pourtant, la discographie du groupe est loin d’être ridicule. A la nuit tombée, Chinese Man a donné toute la mesure de leur talent et ils ont fini d’embraser le public. Le contraire eut été étonnant. Ils ne sont pas connus pour délivrer des performances mollassonnes. Et à ce niveau là on a été largement servi, Chinese Man se montrant impressionnant et ce même quand ils ont repris Cypress Hill. Chapeau bas.

Baisse de tension, par contre, avec Alt-J. S’ils ont déployé un dispositif son et lumière tout à fait appréciable et qu’ils ont fait globalement le job, leur set manquait un peu de chaleur. Le groupe s’est, en effet, contenté d’enchaîner les titres sans créer une réelle interaction avec le public. Chaque membre du groupe étant séparé par des colonnes de lumières, ils n’ont guère bougé de place pendant toute la durée du concert qui, pour le coup, était des plus statiques. Restait, heureusement, la musique, ce qui a sauvé les meubles. Parce que, dans le fonds, rien ne nous obligeait, vu ce que l’on voyait, à rester aux avants postes. On pouvait tout aussi bien profiter du jeu léché de Alt-J sans avoir à les regarder. Il y avait au moins ça d’appréciable.

Mais on s’est très vite rattrapé avec les deux Nova Twins qui se sont montrées tout bonnement incroyables. Pour finir la soirée c’était l’idéal. En tout cas pour nous car pour le reste du public Nova Twins a dû en surprendre plus d’un. Il faut dire que le groupe n’est pas spécialement connu dans le coin et les programmer sur un festival comme la Nuit de l’Erdre, qui est plutôt grand public, était un vrai risque. Rappelant, par certains côtés, un groupe comme Skunk Anansie, apportant une touche punk non négligeable et on croit même déceler une influence liée à ESG, groupe mythique new-yorkais. Leur style est d’ailleurs défini comme étant de l’urban punk. Quoi qu’il en soit les Nova Twins ont été un véritable tourbillon rock et cela a fait un bien fou. Pas sur que tous ont su ce qu’il leur arrivait mais s’il y avait une cure de jouvence à faire elle prenait vraiment l’incarnation de Nova Twins. Ce n’était donc pas pour rien que les deux britanniques ont été l’un des coups de cœur des TransMusicales deux ans plus tôt.

Crédits Photos :  https://fabienpondard.fr/

Lien: https://www.lanuitdelerdre.fr/

Par Fabien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *