Jack White broie du noir

Le leader des White Stripes est au coeur d’une sombre histoire minable, une histoire de baston dans une boite de nuit. Il aurait frappé sans motif apparent l’un des membres du groupe "The Von Bondies" et risquerait une peine allant jusqu’à 1 an de prison. Selon ses avocats en revanche, Jack aurait agi en pure légitime défense. A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.