Hellfest 2018 journée 1 – Partie 8 – Clisson – 2018-06-22

Artistes : Suffocation – Stone Sour – Satyricon – A Perfect Circle

Lieu : Clisson

Date : 2018-06-22

Si avec Suffocation on a l’assurance de s’en prendre plein la face et les esgourdes, il y avait quand même une petite appréhension sachant que Frank Mullen, le chanteur de toujours, ne fait plus parti de l’aventure et qu’il est remplacé ici par Ricky Myers dont on ne sait encore s’il est devenu un titulaire indiscutable. Mais cela ne semble pas vraiment perturber les américains qui délivrent un set comme des bucherons qui découperaient des rondins en tranche. N’y voyez rien de péjoratif là dedans. C’est juste que Suffocation matraque son propos comme il a toujours su le faire et comme il le fera probablement toujours. Ce n’est pas un groupe de brutal death pour rien. Et c’en est même l’un de ses meilleurs représentants. Même s’ils ne sont pas les plus communicatifs du monde, à part Ricky Myers qui fait de réels efforts, Suffocation fait donc ce que l’on attend d’eux avec toute la hargne qui sied au genre. Impeccable donc.

On n’en dira peut-être pas autant pour Stone Sour qui, dès le départ, n’est pas le genre de groupe que l’on apprécie particulièrement. Peut-être trop classique, trop mainstream, trop américain. On n’a pourtant pas grand-chose à leur reprocher. Ils font correctement le job. C’est propre, bien calibré. Un show à l’américaine, pour une musique faite pour les grandes scènes. C’est sans doute trop gentil pour nous mais pas pour un public qui semble apprécier la performance du groupe. Pourtant, il n’est pas sur qu’ils laissent un souvenir impérissable. Il y a trop de « trop » justement chez ce groupe qui nous laisse finalement un peu de marbre. On en repart non pas dépité mais juste avec l’impression le concert a juste confirmé nos à priori. Si Stone Sour bénéficie d’un vif succès et qu’ils ont fait le plein ici, ce n’est pas une raison pour applaudir béatement. On ne demandait qu’à être surpris. On ne l’a pas été.

Revenons à un peu plus de sérieux avec Satyricon qui, sous la Temple, se montre nettement plus spectaculaire. Le contraire aurait été décevant tant les norvégiens nous ont habitués à des concerts habités et de hautes volées. Malgré la polémique qu’a suscité Deep Calleth Upon Deep, Satyricon attire toujours autant de monde et ils feront honneur à leur réputation. Le groupe, avec un Satyr décidément très en verve, emportera tout sur son passage, faisant presque oublier ce qui s’est passé sur la même scène pendant la même journée. De fait, les petites fâcheries des derniers temps sont quasiment mises aux oubliettes et on se laisse porter par la performance impeccable de Satyricon. Il en fallait sans doute un peu plus pour déstabiliser un groupe qui, aujourd’hui, apparaît toujours aussi sur de son fait et maître esthète sur scène.

Au même moment, A Perfect Circle est aussi attendu au tournant sur la Mainstage par ceux qui souhaitent finir la journée en beauté. Le super groupe de Maynard James Keenan est tout de même d’un autre calibre que Stone Sour et ils nous le montre sans peine. Même si chacun des membres restera campé sur sa position de départ, A Perfect Circle sera aux petits oignons avec son public. Il n’y aura pas de fausses notes et le groupe se montrera impressionnant tout au long de son set. La musique du groupe prend ici toute son ampleur et on l’apprécie peut-être mieux que si on l’écoutait sur disque. C’est dire. On se laisse alors porter et cela à l’air tellement facile. Tout semble évident. Donc oui, c’était surement l’une des meilleures manières de clôturer la journée sur la Mainstage.

Lien : https://www.hellfest.fr/

2 thoughts on “Hellfest 2018 journée 1 – Partie 8 – Clisson – 2018-06-22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *