Décès de Mark Linkous

C’est Pitchfork qui l’a annoncé ce samedi via un communiqué de sa famille. Mark Linkous, la tête pensante de Sparklehorse, s’est donné la mort d’un coup de pistolet (selon les Inrocks). A 47 ans vient donc de disparaitre un personnage essentiel de ces dernières années. On avait pu apprécier ses dernières performances discographiques avec Danger Mouse, David Lynch et Christian Fennesz. Avec ce dernier il avait fait une tournée remarquée qui restera gravée dans l’esprit de beaucoup.

On lui doit également quatre albums (Vivadixiesubmarinetransmissionplot, Good Morning Spider, It’s A Wonderful Life et Dreamt for Light Years in the Belly of a Mountain) qui resteront dans l’histoire du rock comme des bijoux inaltérables. L’homme n’en était pas à son premier coup d’essai. Déjà en 1996 il avait essayé d’attenter à ses jours à la suite d’une overdose de valium et d’antidépresseurs. Ironie du sort, la mort de Linkous a permis à Danger Mouse et à EMI de trouver un accord pour la parution physique de Dark Night Of The Soul.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.