Castanets – Email

Artiste : Castanets
Date : 2006-01-13
Lieu : Email

Bonjour Raymond, voici juste quelques questions sur toi et ton dernier disque First Light’s Freeze (Asthmatic Kitty Records/ Differ-ant – 2005)…

Liability : Cet album m’est apparu comme un voyage, quelque chose proche de Neil Young sur la BO du Dead Man de Jarmush. Quelque chose de froid, minimal et lumineux, c’était voulu où c’est arrivé comme ça ?

RR : Dead Man, Jarmush. Superbe ! Les sessions d’enregistrements se terminaient souvent très tard et à l’époque il faisait assez froid. Ça a sûrement du jouer. La prochaine fois on travaillera que de jour et pieds nus ! Et ensuite seulement je m’attaquerai à la BO de Broken Flowers.

Liability : Sufjan Stevens est un peu la star de 2005, vous êtes sur le même label et il semble t’avoir aidé sur ce disque. Pourtant vos musiques sont à l’opposée l’une de l’autre. C’est toi qui lui as demandé de l’aide ou il est venu de lui-même… ?

RR : ‘‘All my friends, all my friends are right here with me’’ comme dit Tiger Saw (ndlr_ très gentil garçon, mais assez timide, rencontré à Paris lors de sa tournée avec les géniaux Kimya Dawson et Jason Anderson)

Liability : Comment te places-tu vis-à-vis de la scène country avant gardiste américaine ? Tu en écoutes ?

RR : Je ne la connais pas vraiment. Henry Flint peut être ? En y réfléchissant, Dock Boggs et Gene Clark ou encore Carter Family pourraient convenir. Le truc c’est que ma musique préférée reste à base de drone, de discordances, d’expérimentale… Les gars qui ont créé ce genre de musique n’avaient sûrement pas en tête cette esthétique avant gardiste mais la plupart des éléments qui me poussent vers des Boris ou un disque de Pita, je peux les retrouver sur des sorties comme Revenant’s American Primitive Vol 1.

Liability : Je t’ai comparé à Richard Youngs et son Naïve Shaman. Tu te considères un peu shaman de par ta musique aussi ?

RR : Son disque est tellement beau mais je ne sais pas trop s’il y a vraiment un travail shamanique derrière tout ça. En ce qui concerne mon travail, je le considère pas comme shamanique mais mec, qu’est ce que j’aime ce Naive Shaman de Richard Youngs !

Liability : Une autre comparaison à Richard Youngs qui pour son dernier disque est passé aux ordinateurs et s’est dit emballé par le champ d’inspiration et de possibilités que ça lui offrait. Tu t’es aussi lancé un peu dans la même veine avec les ordinateurs, comment t’en es arrivé là ?

RR : J’ai toujours accepté les ordinateurs, ce sont d’excellents outils pour la recherche sonore qu’ils rendent sans limite et géniale. Un ordinateur fait exactement ce que tu lui demandes et c’est déjà fabuleux de pouvoir demander ça à du matériel.

Liability : Tu donnes une grande importance à la technique et à la production alors ?

RR : Oui assez mais comme un tout en fait. J’ai eu la chance d’avoir des gars comme Rafter Roberts, Ero Thomson ou encore Sufjan autour de moi qui étaient là pour tout gérer, pour être sûr d’utiliser le bon micro où il fallait tout ça ….

Liability : Tu as quelques chansons d’Amour pas super joyeuses, t’es plutôt du genre pessimiste ou comme Wilco dont la devise est ‘‘fight with love’’ ?

RR : ‘‘Fight with love’’ à mort ouais ! Bien sûr, pourquoi pas ? En attendant de trouver mieux !

Raymond Raposa et son projet Castanets sera en France pour une tournée accompagné de Jana Hunter :

  • 02/02 – Paris – Point Ephemere
  • 04/02 – Bordeaux – L’Assonette
  • 05/02 – Toulouse – La Mediatheque Associative
  • 07/02 – Lyon – TBA

Merci à Ray pour le temps accordé et à Simon G. pour avoir organisé tout ça.

Lien : http://www.asthmatickitty.com/musicians.php?artistID=2

Par jean marc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.