BLKLSTRS – Fantastic Man (2020)

Artiste : BLKLSTRS

Album : Fantastic Man

Année : 2020

Label : A Tant Rêver du Roi / Buzzhowl

Tracklist : |01 Sports Drinks|02 Strange Face|03 Fantastic Man|04 Motivational Speaker|05 White Piano|06 Le Basement|07 Sleeves|08 I Read On My Own|09 Mambo N°5

Note : 8

On ne demande pas toujours à ce que la musique ne soit que finesse et volupté. Les Blacklisters aka BLKLSTRS ne sont pas dans ce genre de considérations. Pour ce troisième album, et ce comme pour les précédents, les anglais que l’on a tendance à comparer à Jesus Lizard ou Pissed Jeans, ne sont pas là pour enfiler des perles. Ces natifs de Leeds sont ce type de personnes qui veillent soigneusement à continuer à cogner alors que vous êtes déjà complètement démolis. C’est histoire d’être bien sûr, voyez-vous. Il ne faut laisser aucun doute. Et de doutes, il n’y en a pas vraiment. Fantastic Man est le genre d’album qui ne prend pas de gants, qui réduit les espaces et qui ne s’embarrasse pas de sentiments mièvres et cousus de fil blanc. BLKLSTRS, vous l’aurez compris, ne sont pas des tendres, même si, dans l’absolu, on peut trouver plus violents. Pour autant, c’est de la bonne violence que nous propose les anglais. Pas de celle qui ne tient que sur une seule et même idée pas toujours très finaude. Parce que oui, BLKLSTRS en a des idées, et pas mal. Au point qu’ils sont capables de se renouveler à chaque morceau tout en gardant une belle cohérence. Ce qui n’est jamais une chose facile, soit dit en passant. Mais c’est bien parce qu’ils parviennent à maintenir cette cohérence que cet album est aussi bon. Oui, il est bon et très bon même, parce que les morceaux sont impeccables dans l’ensemble, montrant un groupe sur de son fait et qui joue crânement sa chance. Dans le genre, on ne peut pas dire qu’ils font de faux pas ici. C’est tout le contraire. Ils ont la main heureuse et tout ce qu’ils présentent sur Fantastic Man fait mouche. Même s’il y a un côté très frontal dans ce disque, les anglais font en sorte que l’énergie déployée ici ne soit pas en vain. On a parlé de violence, mais celle-ci est saine, largement dépensière et pour le moins exaltante. Fantastic Man est une décharge électrique nécessaire qui remet les idées en place. Un disque efficace, qui va droit au but et qui convainc de bout en bout. BLKLSTRS ne faiblit pas. Mieux, ils parviennent encore à resserrer leur étreinte. Neuf ans après leur premier coup de boutoir, les anglais se sont clairement bonifiés. Et on ne va pas s’en plaindre.

Lien : https://blacklisters.bandcamp.com/album/blklstrs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *