.:.Interview.:.

Pochette

Cahen, Laura

Le : 20-01-2016

Lieu : Nantes, Rock in Loft

propos recueillis par Fabien et publiés le 29-01-2016

Il fait froid. Même dans les couloirs d'un immeuble nantais du centre ville. Mais c'est bien là que l'on rencontre Laura Cahen, jeune chanteuse nancéenne qui participe au Rock in Loft dans le cadre du Off de la Biennale Internationale du Spectacle. Une soirée faite d'ailleurs de plein de découvertes, de belles émotions et Laura Cahen fait partie de celles-ci. De quoi oublier le froid...

Liability : Bonjour Laura. Pour les gens qui ne te connaissent pas est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Laura Cahen : Ah, c'est toujours la question très difficile. Je m'appelle donc Laura Cahen. Je suis musicienne, enfin auteur-compositeur-interprète. Je fais des chansons. Je crois que c'est tendance de dire que je fais de la french-pop (rires)

Liability : Tu viens de sortir un ep et un 45 tours. Peux-tu nous en parler un petit peu ?

Laura Cahen : Oui, j'ai fait un 45 tours qui s'appelle R sur lequel figurent deux titres donc, puisque c'est un 45 tours. La face A c'est Réverbère et la face B Roseaux. C'est un peu pour cela que ça s'appelle R puisqu'on parle de réverbère, de rivière, de rêves, de plein de choses qui commencent par un r. Et puis ensuite j'ai fait O, l'ep que l'on peut écouter sur bandcamp. Il est sorti en juin accompagné du clip de Réverbère que l'on peut trouver sur YouTube évidemment. Et là on est en train de préparer un album qui va sortir en octobre. Pour l'instant, il y a un titre qui va sortir le 29 janvier qui est ni sur l'ep ni sur le 45 tours. C'est vraiment un nouveau titre avec un clip. On prévoit d'alimenter en nouveaux titres jusqu'à la sortie de l'album.

Liability : Toujours sur le même label ?

Laura Cahen : Ouais, sur Le Phonographe et La Chambre de ma Sœur. C'est une co-production entre ma boite et celle du réalisateur qui est Samy Osta. Voilà, c'est ça que je peux dire sur l'ep c'est qu'il a été réalisé par Samy qui a aussi fait celui de Feu Chaterton, de La Femme, de Rover, de Juniore. Donc voilà, sur le label Le Phonographe il y a Juniore et moi. C'est familial, c'est chouette. C'est Anna de Juniore qui dessine mes pochettes. Voilà, c'est vraiment familial.

Liability : Tes influences sont très diverses. Cela passe de Portishead à Billie Holliday en passant par Bashung ou André Breton. Comment tu assimiles tout ça dans ta musique ?

Laura Cahen : En fait, c'est plutôt l'inverse. J'ai plutôt écouté tout ça et ça m'a beaucoup touché et après j'essaye de faire ma propre musique mais j'ai forcément été influencé par ce que j'ai écouté et ce qui m'a touché. Après, comment je parviens ? Au niveau de la musique c'est un peu trip-hop et les textes sont un peu surréalistes entre André Breton et Portishead. Après j'essaye... Bien sur ça n'a rien à voir et je ne veux pas du tout me comparer mais j'aime bien André Breton et tout ça. Ce que j'aime chez les autres artistes c'est quand je les vois il se passe un truc au niveau de l'émotion et donc quand je chante j'ai envie, je cherche et je travaille un peu ça. C'est ce que j'aime chez Barbara, Billie Holliday, Lhasa. J'ai eu un énorme coup de cœur pour Lhasa il y a quelques années.

Liability : Il y a une série de concerts qui va s'enchaîner. D'ailleurs beaucoup à l'étranger. Comment abordes-tu généralement la scène ?

Laura Cahen : C'est un peu ce que je viens de te dire. L'important pour moi c'est de proposer un voyage, des émotions, des couleurs. Mon but n'est pas de raconter des histoires avec un début et une fin où on sait exactement se placer tout de suite dans l'image. Le but est que le spectateur ait sa propre image qui lui vienne. C'est ça qui me fait voyager et qu'on partage un moment ensemble.

Liability : Aujourd'hui qu'est ce qui t'émeus dans la musique ? Ton dernier coup de cœur.

Laura Cahen : C'est pas forcément récent, c'est l'album de Sophie Hunger qui est sorti l'année dernière, Supermoon, que je trouve magnifique à tous les points de vue. Je suis très fan de Feist mais ça fait très longtemps qu'elle n'a pas sorti un album. Lhasa aussi, je trouve ça intemporel et très très chargé en émotion mais ça ne vient pas tout de sortir (rires).

Liability : Enfin, pour terminer qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour la suite ?

Laura Cahen : Et bien je ne sais pas. Une belle sortie d'album et plein de concerts à travers le monde.

Liability : C'est déjà bien parti.

Laura Cahen : Oui, là on va en Italie. D'abord la semaine prochaine on va à Berlin après on va en Italie. En principe on va au Québec au mois de juin. Voilà, donc on fait un petit voyage autour du monde avant la sortie de l'album et après pour l'album j'espère qu'on sera beaucoup en France. C'est mon but mais on verra (rires).

Liability : Merci beaucoup.

Laura Cahen : Merci à toi.

Crédits Photos : Fabien Pondard

Crédit Photo de couverture : Julia Grandperret Motin

A voir également :

http://www.lauracahen.com/

https://laura-cahen.bandcamp.com/

?>