.:.Interview.:.

Pochette

Arch Woodman

Le : 14-03-2011

Lieu : e-mail

propos recueillis par Fabien et publiés le 01-04-2011

Mighty Scotland est sans doute l'un des plus beau disques qui soit sorti l'année dernière. Son auteur, Arch Woodman, n'en tire pas de fierté particulière. Il confirme en tout cas tout le bien que l'on pense de lui depuis le début de son projet. Avec nous, il revient sur ce disque enchanteur mais aussi sur sa participation à Botibol, autre projet, qui risque fortement de faire parler de lui.

Liability : Bonjour. Bon, pour les naïfs, Arch Woodman n'est pas ton vrai nom. Alors, réellement, qui est Arch Woodman ?

Arch Woodman : C'est à la fois un projet solo et un groupe, c'est un fourre tout qui me permet aussi de faire ce que je veux… je pourrais faire du Dirty South ou de l'Eurodance croisée avec de la folk, ça resterait Arch Woodmann.

Liability : On t'as découvert avec le ep Draped Horse... et deux ans se sont écoulés entre ce disque et Mighty Scotland. Que s'est-il passé pour toi pendant cette période ?

Arch Woodman : Draped Horse Blue est tout d'abord un album, court certes! mais un album. Cette période a été assez pleine : il a fallu monter un groupe, travailler le set, retravailler les chansons puis composer un album, faire des maquettes puis l'enregistrer et enfin rencontrer les gens avec qui travailler sur le disque. J'ai déménagé 6 fois aussi. On a pas chômé!

Liability : Mighty Scotland est publié par Monopsone. Qu'est-ce qui t'as fait signer chez eux ?

Arch Woodman : On s'entendait bien et ils adoraient le premier disque, je trouvais que c'était vraiment un bon début! Beaucoup de choses du côté du groupe, et c'est normal, se bâtissent autour de relations amicales et d'une entente artistique de manière générale.

Liability : On sent une réelle évolution dans le son Arch Woodman depuis 2008. Est-ce que tu as bénéficié de plus de moyens pour sa conception ?

Arch Woodman : A peine! Les conditions ont été différentes mais pas meilleures je pense. De toute manière, au-delà du fait qu'on soit fauché, je ne crois qu'à moitié à l'utilité de déployer de gros moyens pour enregistrer un disque. Certaines démos que j'ai enregistrées chez moi sonnent parfois mieux à mon sens que les versions finales que l'on trouve sur l'album.

Liability : En parlant de conception, qu'est ce qui a motivé cet album ? De quoi parle t'il ?

Arch Woodman : L'envie de donner une vraie suite à Draped Horse Blue et de montrer une autre facette du projet, plus nerveuse et ample. Il est difficile de savoir de quoi il parle, de choses très vagues en tout cas. Je me sentais assez vide durant cette période, la post adolescence étant bel et bien révolue…

Liability : Quand on écoute le disque on le sent assez abouti, que tu as autant privilégié le fonds que la forme. C'était important de dépasser le stade atteint par Draped Horse... ?

Arch Woodman : Il est toujours difficile d'atteindre un objectif avec un album quand il est trop clairement fixé dès le départ. Même si une page est tournée à chaque album il reste toujours quelque chose d'inachevé avec la clôture du disque; il y a forcément une saturation à un moment qui fait que tu es obligé d'arrêter de travailler dessus et de lâcher prise. Finalement je ne sais pas trop ce que j'ai dépassé avec Mighty Scotland, mais il est certainement meilleur que le précédent. Je pense qu'il y a quand même une complémentarité entre les deux disques. Draped Horse Blue reste l'enfance du projet donc je n'ai pas ressenti le besoin de corriger certaines choses avec le deuxième disque. Mais je peux en tout cas dire que le stade du deuxième disque est passé, pfiou!

Liability : Globalement, Mighty Scotland a plutôt été bien accueilli par la presse, mais qu'en est il du public ? Comment cela se traduit sur scène ?

Arch Woodman : Globalement les dates se passent bien et l'écart qu'il y a entre les arrangements du disque et ceux qu'on fait pour la scène sont assez bien acceptés. Mais il y a un enjeu important et qui est le lot de beaucoup de groupes qui ne tournent pas encore énormément qui est celui de rencontrer son public. C'est ce qui est à l'oeuvre en ce moment j'espère!

Liability : Au fond Arch Woodman n'est pas l'histoire que d'un seul homme. Qui sont les gens qui t'accompagnent ?

Arch Woodman : Il y a Thomas qui est mon ami de plus longue date et qui joue de la basse; Jamesse que j'ai rencontré à Brest il y a quatre ans qui joue de la guitare et avec qui je joue également dans Every Man Has Your Voice et Lucie qui joue du clavier et de la guitare et qui m'est aussi très proche.

Liability : De même tu participes à un autre projet qui s'appelle Botibol. Que peux-tu nous en dire ?

Arch Woodman : J'ai rencontré Vincent il y a 2 ans et demi à Bayonne car il nous avait programmé à l'occasion d'une soirée organisée par la Souche Rock. On a sympathisé, échangé sur nos projets respectifs et on l'a fait jouer à Paris avec les Boutiques Sonores quand j'y étais encore. J'ai toujours adoré ce qu'il fait et puis au moment où il a été question de tourner de manière plus importante avec son projet les choses se sont faites assez naturellement et je suis content en tout cas de prendre part à ce projet. L'entente est très bonne et on en apprend toujours beaucoup sur les autres à travers une collaboration comme celle-ci!

Liability : J'imagine que tu vas te partager entre ces deux projets. Comment cela se gère t'il ?

Arch Woodman : A l'heure actuelle je me partage plutôt entre quatre projets, les calendriers sont différents et les demandes concernant ces groupes aussi différentes. Ces groupes ont des caractères, styles musicaux vraiment propres à eux-mêmes donc ça n'est pas trop difficile pour l'instant, je dis bien pour l'instant!

Liability : Si on en vient à tes gouts personnels, qu'est-ce qui t'as marqué musicalement parlant ces derniers temps ?

Arch Woodman : Women, Lower Dens, White Denim, Swans, Bill Callahan, June of 44. Jamesse, le guitariste n'y est pas pour rien pour pas mal de ces groupes en passant!

Liability : Enfin, que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Arch Woodman : Plus de temps pour la musique!

?>