.:.Interview.:.

Pochette

Noblesse Oblige

Le : 20-09-2007

Lieu : Par Mail

propos recueillis par Nicolas et publiés le 07-10-2007

Duo franco-allemand, Valérie et Sebastian s'apprêtent à sortir leur deuxième album, In Exile, suite du très réussi Privilege Entails Responsability. Entretien avant leur passage le 7 octobre au Batofar, à l'occasion d'une soirée Fuck Disco.

Liability : Quand et comment avez-vous commencé à faire de la musique ensemble ?

Val : Nous avons fait notre premier concert ensemble en 2004 quelques mois après notre rencontre à un bal masqué.

Liability : Aviez-vous déjà collaboré à d'autres projets musicaux avant Noblesse Oblige ?

Val : Rien de sérieux.

Liability : D'où vient le nom du groupe ?

Val : Je crois me souvenir que c’est le résultat d’une nuit de délire.

Liability : Vous avez une esthétique rapidement identifiable, avec ces couleurs blanches, rouges et noires. Travaillez-vous beaucoup là-dessus et diriez-vous que cela va avec la musique

Val : C'est un tout !

Liability : J'ai vu votre DJ Top de septembre, et on y croise aussi bien Joy Division que Paul McCartney, Sparks et Massara. Dans quelle mesure vos goûts éclectiques se retrouvent-ils dans votre musique ?

Val : La musique que nous écrivons est comme celle que nous écoutons, éclectique avec des influences tres variées.

Liability : Comment se passe le processus de composition ? Composez-vous tout à deux ? Qui apporte la première pierre à l'édifice ?

Val : Nous apportons chacun des idées à l’autre et puis si l’autre aime l’idée, on commence à travailler ensemble dessus.

Liability : Vous avez joué un peu partout dans le monde. Meilleur souvenir de concert ? Et le pire ? Où se trouve le meilleur public ?

Val : Nous avons récemment joué au Brésil, le public était dechaîné c’etait presque effrayant, ils connaissaient même les paroles de nos chansons, ce qui bien sûr est très flatteur.

Liability : Comment retranscrivez-vous votre musique en live ? Vous restez un duo, ou un groupe est avec vous ?

Val : Nous sommes 2 sur scène, avec plein d’instruments dont nous jouons à tour de rôle, on s’amuse bien!

Liability : Et préférez-vous le studio ou les concerts ?

Val : Les deux ont un charme bien particulier. Après avoir composé c’est bien de pouvoir partager.

Liability : De quoi parlent vos chansons ?

Val : Obsessions, passions destructrices, religion, humour douteux, tabous dérangeants. Dans notre nouvel album, il y a deux chansons en français, l’une parle d’un duel impossible, l’autre d’une jalousie qui vous ronge jusqu’au os. Il y a deux chansons en allemand, dans l’une j’invite Mephisto à danser, dans l’autre Sebastian parle avec ironie d’un soldat dont la vie est trop courte. Il y a aussi davantage d’instrumentaux avec des voix utilisées comme des instruments.

Liability : Votre musique dégage une certaine froideur. Vous vous en rendez compte ? Est-ce voulu ?

Val : C’est la première fois qu’on nous fait cette remarque. La froideur est peut-être en toi…

Liability : Quel avenir pour Noblesse Oblige ?

Val : Notre deuxieme album est terminé. Nous cherchons un label. Le premier est toujours disponible via notre page Myspace. Nous allons également jouer au Batofar le 7 octobre pour la soirée Fuck Disco à laquelle nous avions deja mixé à notre dernier passage a Paris. Nous jouerons avec Neon Birds et Mac de Pravda va mixer, donc une superprogrammation ! Nous sommes déjà passés au Batofar l'année dernière pour un festival d'été, nous avions beaucoup aimé cette salle, c'est tres marrant de jouer sur un bateau, la scène est bien, le son impeccable et le public toujours au rendez-vous! Le public parisien est très enthousiaste à nos concerts, bien dechaîné, il y a toujours une ambiance d'enfer dans les salles où nous avons joué, c'est un vrai plaisir de revenir à Paris!

A voir également :

http://www.myspace.com/noblesseoblige

?>