.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Radiohead

1ère partie : Low

Le : 14-07-2003

Lieu : Nimes, Les Arènes

compte rendu proposé par Juliet et publié le 01-01-2004

14 juillet, 7h30 du matin. Arrivée à Gare de Lyon, le quai s’excite. Parmi ces voyageurs, déjà un bon nombre de fans. En route vers Nîmes !

10h30. La ville déjà chaude accueille les gens qui veulent voir Radiohead jouer sa musique en vrai de vrai. Petit à petit, les jolies rues, les jardins( une pensée pour ce mec qui jouait divinement Radiohead dans le jardin de la Fontaine !), les places, les Monoprix, les cafés et le tour des Arènes se laissent envahir par des tonnes de jeunes gens transpirant et bouillonnant d’impatience. Ca se voit à leur tête. Ca brûle dans tous les sens du terme…A la fouille, on me prend mon pot de confiture, mais pas mon appareil photo !

19h. Entrée dans ces impressionnantes arènes. Classique et prévisible dans ce contexte : la holà. A chier dans ce contexte : le reggae pourri avant et après le concert. Sinon, waou! Morteeeeeeeeeeeel !!! C’était tout bonnement excellent. Un fabuleux concert, où toute la magie de leurs morceaux est décuplée. Tout était parfait, magique, loin au dessus de tout, transporté. Nous comme Ed, Colin, Jonny, Thom et Phil. Si ça gigote pas mal sur scène, la foule n’en fait pas moins. On ne pouvait s’empêcher de décoller. Plusieurs types ont slamé ! Surexcitation générale.

Ca pulse, particulièrement dans les passages électro, ou dans leurs « classiques », revisités à la perfection, reflétant toute l’ingéniosité de ces cinq étranges personnages. Notons qu’ aux seules mesures de Bones, ça sautait dans tous les sens comme si on ne pouvait faire autrement. Les guitares et les machines étaient elles aussi en transe. Comment ont-ils pu faire pour rendre leur morceaux encore plus électro et encore plus rock ?

Un light show de toute beauté. Pas agressif, mais plutôt à l’image de leur musique : original, démonstratif, beau, adroit, élégant, surprenant.

Thom Yorke est hallucinant, il a vraiment une drôle d’allure, ce musicien aux sublimes idées. Rien n’est prévisible dans son attitude et c’est délicieux de le voir progresser, là, à quelques mètres de nous, tout bondissant, et même de venir nous faire un p’tit coucou, à nous, public égaré au premier rang, complètement à l'ouest.

Johnny est dans son monde, comme loin de tout, délirant, souvent accroupi à bidouiller on ne sait quoi qui atterrit dans nos oreilles.

Phil, venu aussi nous saluer avant le show, s’est paré d’un magnifique costume blanc. Et envoie cash ses baguettes dans le public (ou était-ce Jonny ou Ed qui eux aussi, tambourinaient comme des diables ?)dès le premier morceau, There There, comme pour sublimer cette réunion autour de leur musique! Le rythme est prenant. Le reste ne sera pas moins puissant.

Ils fonctionnent super bien ensemble, ces cinq musiciens, ils trippent, ils s’entendent à merveille, semblent très heureux d’être là.

On ne comprendra jamais tout. Tant mieux. Mais on ressort en ayant au moins compris qu'ils sont plus que jamais excellents et puissants sur scène, comme ils ne l'ont peut-être jamais été, et qu'il faut les voir.

A voir également :

http://www.radiohead.com

http://www.ateaseweb.com

?>