.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

THE NATIONAL

1ère partie : TOM JANSEN

Le : 07-06-2004

Lieu : La Malterie Lille

compte rendu proposé par drezco et publié le 09-06-2004

Réputation Tall Paul Grundy enregistrant ce soir même, Tom Jansen s'est collé à la première partie de The National. Content de jouer à la même place que John Cunningham, à la Malterie où coule toujours des hectolitres de bières embouteillées, Il n'en n'a pas moins démontré qu'il incarnait l'anti thèse des nouveaux héros issus des programmes de télé réalité: Chorégraphie inexistante, personnalité effacée, pragmatisme de ses capacités. De ce fait, ces quelques balades écrites au bord de l'eau en trempant une madeleine à la bergamote dans son thé, jouées sans conviction à la guitare acoustique ou au clavier se terminent prématurément, parfois à cause d'un trou de mémoire, ou par souci d'économie. Il voulait quelqu'un pour s'occuper d'un prompteur comme Daniel Darc, peut-être devrait il s'adjoindre les services d'un backing band en bonne et due forme pour interpréter ses prometteuses compositions qu'un Garçon mal dessiné tout mouillé n'aurait pas renié.

Pomme Grande Après un préambule si minimaliste, la prestation des new-yorkais de National ressemble à une cavalerie pyrotechnique, à l'escalade dans la violence qui aurait pu interpeller un ministre de l'intérieur en exercice. Mais une violence remboursée par la Sécu, qui soigne les tympans et les répare en les tissant de soie d'araignée. La même arachnide qui esquisse des lyrics réalistes et mélancoliques, apposés sur des déferlantes contrôlées et cousues à même la peau. Une pluie grêleuse qui s'abat sur la toiture transparente, dévastatrice au dehors mais inoffensive et rassurante au dedans. The National joue avec la vie des morceaux pour faire l'amour, quitte à ce que les amants s'écorchent dans une étreinte désespérée en pleurant sur Cherry Tree ou About today. Si à chaque débarquement les Etats-Unis pouvaient nous envoyer des soldats aussi efficaces, le monde n'aurait plus besoin de se purger dans des conflits stériles.

?>