.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Hellfest 2017 journée 1 - partie 5

1ère partie :

Le : 16-06-2017

Lieu : Clisson

compte rendu proposé par Fabien et publié le 13-03-2018

Je ne vais pas vous le dire à chaque fois mais j’ai vraiment du mal avec le metal progressif. Et voir un groupe comme Evergrey est vraiment difficile pour mes tympans. Pou autant, les suédois auront choisi de ne faire dans le plus compliqué et resteront sur une sélection de titres des plus abordables. Il s’avère donc que Evergrey aura été moins chiant que prévu. Même si ce n’est toujours pas notre tasse de thé on reconnaitra au groupe une bonne énergie, un Tom S.Englund en forme au chant et une performance sans fausse note. C’est sans doute un peu trop propre pour nous mais on se surprend à ne pas être vraiment ennuyé durant ce set. Certes, les envolées de guitares nous semblent toujours aussi inutiles et démonstratives mais ce n’est pas aussi assommant qu’on aurait pu le croire. Evergrey ravi les fans du genre et ceux qui y sont quelques peu réfractaires peuvent trouver leur set plus qu’acceptable en appréciant toute la technique des suédois.

Evergrey (1)

Evergrey (2)

Evergrey (3)

Evergrey (4)

Evergrey (5)

Evergrey (6)

Cependant, ce sont d’autres suédois qui vont faire l’événement. Avatar succèdant à Evergrey sur la Mainstage et là il n’y a aucun doute à avoir. Il faut dire que le groupe a clairement le vent en poupe et cela s’est confirmé cet après-midi. Groupe haut en couleur qui sait choisir ses costumes de scène (et ce n’est pas peu dire), Avatar n’est pas venu au Hellfest pour essayer de convaincre mais bien pour confirmer son esprit de conquête. Bien que le groupe existe depuis un peu plus d’une quinzaine d’années, ils ne se sont révélés en France que récemment et l’engouement ne cesse de croître. Venir au Hellfest est une manière d’enfoncer le clou. Spectaculaire, théâtraux, maîtrisant la scène et parfaitement au point, Avatar n’aura fait qu’une bouchée du public du Hellfest. A n’en pas douter, à ce rythme et sauf accident de parcours, ils seront bientôt tête d’affiche. Ce n’est qu’une question de temps.

Avatar (1)

Avatar (2)

Avatar (3)

Avatar (4)

Pour enfoncer le clou, on se dirige vers l’Altar, délaissant Queensrÿche à qui voulait bien les voir (et ils furent nombreux quand même), pour assister au concert de Krisiun qui faisait ici sa seule date française de l’année. Alors, quitte à choisir autant que ça soit eux. Et nous n’avons pas été déçu car, comme prévu, les brésiliens ne sont pas allé de main morte. Ce fut quarante minutes d’un tabassage en règle, ne faisant guère dans la finesse mais suffisamment appréciable pour que des slams et des circle pit puisse se créer. Slam + Circle pit = bonne ambiance. Cela veut aussi dire que Krisiun aura été efficace et n’aura pas cherché à se compliquer la tache en faisant ce qu’ils savent faire de mieux et ce sans fioritures. Rien à dire.

Krisiun (1)

Krisiun (2)

Krisiun (3)

Si on ne regrette pas vraiment d’avoir loupé Queensrÿche (à force de le dire, on va croire que je leur en veux…) on retourne sur les Mainstages pour assister à un classique du Hellfest en la personne de Devin Townsend. C’est d’ailleurs un immanquable du festival. Personne ne vous dira vraiment le contraire. La réputation du canadien n’est plus à faire mais en perfectionniste qu’il est, il sait qu’il ne peut pas se permettre d’être à la moitié de sa forme. Et il nous démontre encore qu’il ne sera jamais un plaisantin ou une bête de foire venu toucher son cachet. C’est aussi pour cela qu’il est aussi bien entouré. Le Devin Townsend Project est une valeur sure qui ne se dément pas. Show, impeccable, technique imparable, morceaux vertigineux, Devin Townsend est plus qu’une valeur sure. S’il ne vient pas tous les deux ans comme certains (sa dernière venue date de 2010 si on ne fait pas d’erreur), on a l’impression qu’il est comme chez lui et joue avec décontraction et bonheur. Total respect.

Devin Townsend Project (1)

Devin Townsend Project (2)

Devin Townsend Project (3)

Devin Townsend Project (4)

Devin Townsend Project (5)

Devin Townsend Project (6)

Devin Townsend Project (7)

Crédits Photos : Romain Ballez

A voir également :

http://www.hellfest.fr/

?>