.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Hellfest 2017 journée 1- partie 3

1ère partie :

Le : 16-06-2017

Lieu : Clisson

compte rendu proposé par Fabien et publié le 08-12-2017

A l'heure où tout le monde mange ou presque, ce sont les finlandais de True Black Down qui investissent la Temple pour le bonheur des petits et des grands. Implacables et avec un chanteur pour le moins théâtral, True Black Down emploie pleinement le temps qui lui est impartie. Si la Temple n'est pas remplie à ras bord, bien que fournie, le public présent, goûtant tout de même son plaisir, assiste plutôt sagement à la performance du groupe. Ce dernier fait le taf sans vraiment chercher plus loin. Le set de True Black Down est donc assez honnête mais est loin d'être exceptionnelle. On se contente d'un groupe qui fait correctement ce qu'il a à faire et qui ne se risque pas à écorner une réputation discographique qui, elle aussi, est des plus correcte. Pour la digestion, on se dit, qu'au final, True Black Down ce n'est pas si mal.

_23Z1379

_23Z1403

_23Z1449

_23Z1458

Le prog metal n'a jamais été ma tasse de thé mais on peut toujours se donner une chance. C'est la raison pour laquelle on se laisse aller à assister au concert des néerlandais de Textures. Et, en soi, il fallait le faire puisque le groupe avait annoncé sa séparation et le concert de ce jour faisait partie d'une tournée d'adieu. Il faut sans doute avouer que le genre perd un de ses meilleurs représentant. Jamais pompeux, Textures se repose sur un chanteur d'exception et des musiciens qui font ce qu'il faut pour être à sa hauteur. Textures n'est pas le groupe le plus spectaculaire que l'on verra pendant ce week end mais on n'a jamais l'impression de perdre son temps en restant à les écouter. Daniël de Jongh et Textures sont manifestement en forme et font en sorte que leur tournée d'adieu ne soit un calvaire pour personne. Une bonne surprise en ce qui me concerne en tout cas.

_23Z1476

_23Z1499-Edit

_23Z1567

Il fait trop chaud, il y a trop de soleil. Merde on va bronzer. Vite on file sous l'Altar voir les plaisantins de Wormed. Si on n'a pas finit totalement de digérer les espagnols nous garantissent un transit intestinal rapide et efficace. Leur brutal death est à ce niveau des plus convaincant mais peut-être un peu trop stéréotypé. Raison pour laquelle ce n'est pas la folle ambiance dans le public. Pour autant, les espagnols sont respectés par les festivaliers et c'est un moindre mal. Là encore on attends un plus grand choc sous les tentes et Wormed ne fait office que d'apéritif.

_23Z1614

_23Z1639

_23Z1665

Un peu dubitatif après Wormed on se cale un moment devant les champions du manche que sont Animals As Leader. Groupe dont les membres sont à des années lumières de l'idée dont on se fait d'un musicien metal. En fait, ils ont l'air "normaux", enfin, ils ont plus l'air de jazzeux que de metaleux. Par contre dès qu'ils se mettent à jouer le doute n'est plus vraiment permis même le côté très technique de leur performance peut faire penser à ce que l'on peut entendre parfois dans le jazz. Mais c'est bien la tendance prog qui fait le cœur de la musique des américains. Et pour être technique, c'est technique, le groupe étant assez concentré sur ce qu'il fait, leur musique ne souffrant pas le moindre faux pas. Si nous avons clairement affaire à des virtuoses, on s'ennuie un peu avec les américains. Heureusement, le concert est assez court sinon on aurait frôlé l'overdose. Manifestement, Animals As Leader c'est plutôt fait pour les initiés. Les autres restent un peu sur le carreau et cela s'est un peu vu. Les américains n'ont, en effet, pas fait le plein.

_23Z1720

_23Z1727

_23Z1732

_23Z1742

Au même moment sous la Temple, les suédois de Valkyrja sont moins dans la bienséance. Auteur d'un black metal total, Valkyrja semble avoir les faveurs du public. Si leur chanteur semble ne pas être au meilleur de sa forme vocalement (pour ne pas dire qu'il est limité) il compensent très largement par sa présence, sa théâtralité et sa communion avec le public. Le groupe, quant à lui, n'est pas en retrait et s'impose autant que leur leader. Belle performance donc des suédois qui, pendant une demi heure, joueront sans faiblesses. On se dit, qu'enfin, la journée est commencée sous la Temple.

_23Z1767

_23Z1778

_23Z1799

_23Z1814

_23Z1819

_23Z1823

Crédits Photos : Romain Ballez

A voir également :

https://www.hellfest.fr/

?>