.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Acid Mothers Temple (Full Band)

1ère partie :

Le : 17-09-2017

Lieu : Nantes, La Scène Michelet

compte rendu proposé par Fabien et publié le 14-11-2017

Quel que soit le lieu dans lequel vous pourrez les voir c'est toujours une expérience unique. Les Acid Mothers Temple (en mode Full Band) ne font pas trop cas de l'endroit dans lequel ils jouent, seul comptant la performance réalisée. Alors quand on voit que les japonais jouent à la Scène Michelet on se demande si la salle sera à la hauteur de leur démesure. En fait, pour y avoir vu plusieurs haut faits d'armes on se dit que l'ambiance peut y être plus qu'électrique. Et il le fut. De toutes façon, c'est une question qu'on n'aurait pas du se poser puisque le groupe était déjà passé sur cette même scène quatre ans plus tôt.

Acid Mothers Temple (1)

Acid Mothers Temple (2)

Acid Mothers Temple (3)

Acid Mothers Temple (4)

Acid Mothers Temple (5)

Pour un groupe de cet acabit, la Scène Michelet fait le plein. On y croise même Richard Pinhas (Heldon) dans le public qui, visiblement, ne pouvait pas manquer ça. On le comprend, l'homme a déjà collaboré avec Tatsuya Yoshida qui fut membre de l'une des moutures du groupe. Donc les voir ce soir là c'est comme voir de vieux potes. Ceci étant Richard Pinhas n'est pas le seul fan et on est même surpris que certains se comportent comme des groupies. On n'a rien contre mais c'est toujours surprenant quand on est à côté de quelqu'un qui n'arrête pas d'interpeller d'une manière transie les membres du groupe qui finissent par s'en amuser. Quoi qu'il en soi le show d'Acid Mothers Temple était censé comporté trois parties mais on nous prévient assez rapidement qu'il n'y en aura que deux. Mais qu'on ne s'inquiète pas on en aura pour notre argent.

Acid Mothers Temple (6)

Acid Mothers Temple (7)

Acid Mothers Temple (8)

Acid Mothers Temple (9)

Acid Mothers Temple (10)

Acid Mothers Temple n'ira pas par quatre chemins. Concentrés mais aussi absorbés par leur musique, les japonais emporteront tout sur leur passage. Il est toujours difficile de résumer la musique du groupe en quelques mots, difficile de résumer une de leur performance. Pour faire simple, elle se vit et le public venu ce soir là le sait mieux que personne. Chacun, d'ailleurs le vivra à sa manière, de manière exubérante, assis et les yeux fermés, ébahis ou le sourire aux lèvres. Acid Mothers Temple ne laisse pas indifférent et même s'ils jouent restent dans un répertoire assez classique, ils ne sont pas loin de faire s'écrouler les murs de la bâtisse qui les accueille. Il n'y aura pas de faiblesse pendant ce concert et ce quel que soit la partie. Si Higashi Horoshi est des plus stoïque, Tabata Mitsuru fait clairement le show en venant au contact du public et faisant preuve d'exhibitionnisme décalé et ne se prenant pas au sérieux pour un sou. De leurs côtés Satoshima Nani confirme son statut de batteur fou, Kawabata Makoto est concentré comme jamais et vénérant le dieu guitare et S/T à la basse en mode dandy se fond dans le maelstrom insensé du groupe. En fin de compte, on a beau savoir ce dont le groupe est capable on reste comme deux ronds de flan. Insurpassable, Acid Mothers Temple demeure un groupe magique.

Acid Mothers Temple (11)

Acid Mothers Temple (12)

Acid Mothers Temple (13)

Acid Mothers Temple (14)

Acid Mothers Temple (15)

Le concert fini, on croise des gens repus mais ravis. Certains même n'en revienne pas comme cette fille qui est allé parler à Kawabata Makoto pour lui dire combien ce concert tenait de la haute performance. Et elle avait raison. Qui aurait pu lui donner tort ce soir là, à la Scène Michelet ?

Acid Mothers Temple (16)

Acid Mothers Temple (17)

Acid Mothers Temple (18)

Acid Mothers Temple (19)

Acid Mothers Temple (20)

A voir également :

http://acidmothers.com/

http://www.scenemichelet.com/

?>