.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Art Rock journée 3 - partie 1

1ère partie :

Le : 15-05-2016

Lieu : Saint-Brieuc

compte rendu proposé par Fabien et publié le 29-07-2016

Dernière ligne droite. Le festival Art Rock est déjà bien avancé et il y a encore une journée pleine de concerts aguichants à regarder et à vivre. Et la foule est déjà bien compacte et toujours en pleine forme quand Rover monte sur la Grande Scène. A la limite c'est peut-être aussi bien que ce soit lui qui commence la journée. Celui-ci fait monter progressivement la pression en prenant le public dans le bon sens du poil. Arrivant timidement, il prend de plus en plus ses aises pour se montrer démonstratif et plein de hargne. Il faut dire que le bonhomme à du tempérament et qu'il l'a largement prouvé par le passé. Avec deux albums au compteur, il n'a déjà plus grand chose à prouver mais ce n'est pas pour autant que Rover s'installe dans la routine. Son set est, assez sobre mais il ne manque pas d'intérêt et de vigueur. Si on a su apprécier ses disques on appréciera d'autant plus son concert. Il agit presque comme un vieux routier sachant ce qu'il faut faire au bon moment mais tout en laissant une part à l'instinct. De fait, Rover est loin d'être con et c'est plutôt rassurant.

Autre ambiance à la Scène B avec The Pirouettes qui sont certainement moins rock'n'roll que Rover. Et de loin. Le duo électro-pop a sans doute la spontanéité de la jeunesse mais on sent que cela manque d'expérience. Pour autant, The Pirouettes qui apparaît comme un couple d'amoureux transis, prend clairement plaisir à être sur scène et joue ses morceaux acidulés avec une touchante naïveté. Nous ne sommes pas là pour pogoter, c'est une évidence. C'est le genre de concert auquel on assiste dans le calme, sans vraiment d'exaltation particulière. On écoute poliment sans trouver l'ensemble mauvais, ni génial non plus. Clairement, The Pirouettes continue de faire ses armes et on se dit qu'il y a encore un peu de chemin avant d'atteindre une certaine maturité. La seule question qui peut nous venir à l'esprit est : est-ce le duo a envie de devenir mature ? Pas sur.

Peu après, c'est Jeanne Added qui prends possession de la Grande Scène. Révélation de ses derniers temps, Jeanne Added écume les salles et les festivals. Et si elle est programmée aussi souvent ce n'est pas pour rien. On ne crois pas au feu de paille et la performance qu'elle a produite encore à Art Rock vient nous conforter dans cette idée. Une belle présence, une mise en valeur de sa musique bien employée et une joie évidente d'être sur scène. C'est, d'ailleurs, souvent là que les caractères et les réputations se forgent. Jeanne Added n'est pas née de la dernière pluie et elle déroule son savoir faire et les morceaux de Be Sensational avec une belle conviction. La jeune femme continue de marquer des points partout où elle passe. Jusqu'où ira t'elle ? Personne ne peut le prédire mais l'intensité qu'elle met dans ses concerts (et à Art Rock ce fut largement le cas) la met en position plus que favorable.

Crédits Photos : Fabien Pondard

A voir également :

http://www.artrock.org/

?>