.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Art Rock journée 2 - partie 3

1ère partie :

Le : 14-05-2016

Lieu : Saint-Brieuc

compte rendu proposé par Fabien et publié le 01-07-2016

Caravan Palace est le genre de groupe qu'on peut facilement mépriser quand on navigue dans les sphères des musiques non populaires et trop cérébrales. Mais qu'en ont ils à faire de ce mépris ? Caravan Palace est connu partout, joue dans le monde entier et pas dans des rades infâmes. Après, on aime ou pas mais il était intéressant de voir ce que cela pouvait donner sur scène histoire de dire si le succès indéniable du groupe est usurpé ou non. Parce que oui, la scène ne ment pas. C'est bien là qu'on arrive à déceler les pires supercheries. Et là, force est de constater que Caravan Palace sur scène, ce n'est pas du n'importe quoi. Show très visuel et pour le moins très axé sur les lumières (on s'en sera pris plein les yeux) et avec une Zoé Colotis survoltée. Celle-ci ne tient tout simplement pas en place entrainant même ses musiciens dans sa propre énergie tourbillonnante. Pour preuve cette danse, dont on ne sait si elle fut improvisée, qu'elle effectua avec l'un d'entre eux. On ne sait trop où donner de la tête et c'est là que l'on voit où en est rendu le groupe. Celui-ci a en effet désormais les moyens techniques pour proposer un show qui en met plein les yeux. Il est donc loin le temps de leurs débuts. Mais ce qui est le plus admirable c'est ce que Caravan Palace arrive à transmettre. Cette joie de vivre, cette envie de donner du bonheur à chaque instant. Rien que pour cela, ça valait le coup.

Pour autant on n'ira pas jusqu'au bout du concert car au Forum nous attends Bagarre qui joue presque au même moment. Arrivé sur place, la salle est bondée et il est difficile de se frayer un chemin. Mais ce n'est pas ce qui est le plus important. Ce qui l'est c'est l'ambiance qu'impose Bagarre et c'est on peut plus démentiel. Là encore, on a affaire à un vrai groupe de scène qui sait vous entrainer avec vous dans sa propre folie. Et en parlant de folie, celle-ci est pure. Le public est en complète communion avec un groupe en sueur et littéralement porté par une musique hypnotique. Pas sur qu'on ait vu une telle ambiance depuis le début du festival. Ca joue, ça crie, ça invective, ça danse mais le tout dans une bonne humeur moite. Une bonne humeur qui se finit en réelle communion au moment où, pour le dernier morceau, l'un des chanteurs descend de scène et se mêle à la foule en déclarant à chaque spectateur, à tour de rôle qu'il les aime, le tout finissant en câlin géant, le Bagarre boy submergé par les différentes étreintes du public. Pas sur qu'il s'y attendait. Grosse claque donc. Quoi de plus normal venant d'un groupe qui s'appelle Bagarre.

Mais de claque on en recevra une autre avec JC Satan avec leur humour pince sans rire et provocateur. Toujours au Forum, on finit la nuit avec eux dans une ambiance toujours moite mais plus rock'n'roll et bordélique. D'ailleurs nombreux sont ceux qui ont du être surpris car JC Satan joue fort et autour d'une musique implacable. Passé la surprise, le public se prend au jeu au point que certains investissent la scène en rampant dessus ou en y faisant des roulé boulé. JC Satan, imperturbable, continuer de jouer tout en faisant monter la pression. Il ne fallait pas compter sur eux pour faire des câlins. On en vient même à reculer un peu parce que ça se bouscule de plus en plus au niveau de l'avant scène. Quoi qu'il en soit, JC Satan fait une réelle démonstration de force et marque les esprits. Une belle manière de finir cette seconde journée.

Crédits Photos : Fabien Pondard

A voir également :

http://www.artrock.org/

?>