.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Art Rock journée 1 - partie 3

1ère partie :

Le : 13-05-2016

Lieu : Saint-Brieuc

compte rendu proposé par Fabien et publié le 11-06-2016

La nuit est déjà passablement tombée sur Saint-Brieuc mais la chaleur, elle, n'a fait que monter jusqu'ici. Pour s'en convaincre, il fallait aller voir les hollandais de Pauw qui jouaient au Forum. Non pas que c'était la folie furieuse mais le rock psychédélique de Pauw fonctionnait à merveille dans une salle qui semblait être faites pour eux. Dans une ambiance tamisée, le groupe, tout droit sorti des 70's, aura su imposer son rythme kaléidoscopique et une musique qui, à défaut d'être novatrice, donne une belle image du psychédélisme et de ce qu'il a pu représenter dans l'histoire du rock. Pauw est sans doute un groupe qui ne fait que regarder dans le rétroviseur mais ils sont cet avantage de bien le faire. On s'en contentera. On regrettera simplement que la formation ne soit pas plus communicative à l'image de son chanteur qui a passé la majeure partie de son temps à se cacher derrière ses cheveux. C'est un peu dommage, car musicalement, Pauw fait plus que tenir la route.

De retour au niveau de la grande scène pour assister au set de Birdy Nam Nam. Enfin, assister c'est un bien grand mot car on ne verra pas les membres du groupes ou si peu, cachés tout en haut de leur ensemble métallique, trop concentré sur leurs machines. Les jeux et différents tours de passe passe de lumière (assez imaginatifs, il faut le souligner) ne changeront pas vraiment la donne. Les membres de Birdy Nam Nam ne resteront que des ombres. Par contre, musicalement, ça envoie du steak, comme on dit et, à ce niveau, les français mettent les bouchées doubles. A ce niveau, le trio du soir ne prendra personne en traître. Birdy Nam Nam fera preuve, comme à son habitude, d'une grande maestria qui ne vous laisse que rarement le temps de respirer. La formule Birdy Nam Nam fonctionne toujours à plein régime et cela ne semble pas vouloir s'arrêter. Constant dans l'effort, le groupe, qui n'en est pas à son premier passage à Art Rock, n'a pas eu trop de mal à faire chavirer le public. Ce qui ne veut pas dire que l'effort n'a pas été fait. Bien au contraire, et c'est ce qui rassure dans le fonds.

La fatigue commence à se faire sentir mais on a encore de l'énergie pour aller voir les hollandais (décidément, c'est la journée) de Bombay. On arrive alors que la salle du Forum est bondée et comprend assez vite pourquoi. Bombay ne fait pas dans la demie mesure. Autour de son atypique et charismatique chanteur, le groupe s'en donne à cœur joie. Et cela fait plaisir à voir. Au point qu'on ne voit pas le concert passer. Peut-être un peu trop classique dans la forme, Bombay se rattrape très largement dans sa performance scénique. Plaisir des yeux mais aussi des oreilles. Leur pop-rock fonctionne de la meilleure des façons et on se dit que c'est une bonne manière de finir la soirée. On fait alors l'impasse sur DBFC avec un peu de regret mais la journée fut longue et des plus riches. Et il y a encore deux autres journées qui promettent autant de belles sensations.

Crédits Photos : Fabien Pondard

?>