.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Hellfest 2015 journée 2 - partie 4

1ère partie :

Le : 20-06-2015

Lieu : Clisson

compte rendu proposé par Fabien et publié le 17-11-2015

L'après midi est belle, qu'on n'en doute pas. Et quand on se dore la pilule à la Warzone, on s'en rend vite compte. Le soleil tape assez fort pour assommer n'importe qui mais pas un festivalier du Hellfest qui accueille Merauder avec les honneurs qui lui sont dus. Et le groupe leur rendra bien en délivrant un show plus que correct, dans le bon esprit du hardcore, sans prise de tête, juste un moment d'adrénaline partagé et qui touche chacun d'une manière des plus conviviale. Merauder sent parfaitement qu'il y a une bonne communion avec le public. Ils en jouent, sans calculer et feront les choses simplement au point d'inviter sur scène, en fin de show, un enfant d'une dizaine d'années qui s'est demandé ce qu'il faisait là. Merauder est un groupe cool et se l'est joué à la cool. Tant mieux, c'est ce qu'on demandait tous.

On file assister au concert des plus terre à terre ASG dont le stoner a été particulièrement apprécié en terres clissonnaises. Il faut que sous leur apparences de redneck, il ne se comportent pas comme des bouseux. Et leur musique bien en place fait mouche à chaque coup. Le groupe se montre impeccable, sans bavures, voire implacables. Dans leur rôle de rocker du fin fonds de l'Amérique, ils sont parfaits et leur track list du jour, mélangeant anciens et nouveaux morceaux, font aisément vibrer notre petit cœur sensible. Si, dans le fonds, ASG reste assez classique et peu porté sur la variété des morceaux, le groupe est homogène dans la qualité. Ils délivrent un set solide qui fait largement la joie d'une foule assez nombreuse et qui n'a pas considéré les américains comme des seconds couteaux que l'on a placé là en attendant plus gros qu'eux. Aucun regrets donc à passer quarante minutes en leur compagnie. Pour l'originalité on repassera sans doute mais on ne peut pas dire que ASG se soit foutu de notre gueule. Un bon moment de stoner comme on les aime.

De retour à la Warzone pour se rendre compte que c'est sans doute la scène où l'on est le plus à la cool même si c'est la plus petite (enfin, façon de parler). Terror va confirmer que c'est l'endroit le plus décontracté du festival. Ce n'est pas qu'ailleurs c'est moins bien mais à la Warzone il y a une convivialité assez différente et presque inexplicable. La culture hardcore et punk sans doute. En tout cas, Terror viendra sur la Warzone comme si on avait affaire à nos potes de toujours. La fosse bien garnie, autant que les bords de scène, ne se trompe pas quant à l'importance de la venue d'un groupe comme Terror qui ne jouera pas qu'à moitié. Malgré tout ce ne sera pas la grosse folie. Tout le monde prends du plaisir c'est certain mais la température n'a pas plus monté plus que cela. Terror n'est pas en faute qui a fait le job le plus honnêtement possible provoquant divers mouvement de foule et slam à répétition. Classique en somme et un bon défouloir comme il se doit. Mais la plus grosse baffe reste encore à venir...

Crédits Photos : Fabien Pondard

A voir également :

http://hellfest.fr/

?>