.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Girls in Hawaii

1ère partie : Sharko + Ghinzu

Le : 12-02-2004

Lieu : Bruxelles, l’Ancienne Belgique

compte rendu proposé par Rémi DW et publié le 18-02-2004

Au départ prévu à l’Abbox, salle plus intimiste et au nombre de places plus limité, le sus-dit concert dû être déplacé dans le grande salle, c’est dire qu’il était attendu…mais comment en eusse-t-il été autrement puisque ce soir là, ce n’était pas trois groupes mineurs de la scène belge qui se produisaient… Tout semblait bien manigancé puisque la sortie de leur nouveaux albums respectifs coïncidaient à quelques semaines près avec la date du tant attendu concert…

Ouvrent donc le concert, les Girls in Hawaii. Très sympathiques au demeurant, mais à la présence scénique pas encore époustouflante (ils sont jeunes…), ils nous livrent, sans surprise, les morceaux auxquels tout le monde s’attendaient mais les jouent justes et au bon moment, la voix du chanteur envoûte une grande partie de la salle qui ne sort de son écoute attentive que pour applaudir a tout rompre .Ils ont un bon son, c’est joli (le film passé en arrière scène…), c est de la bonne musique, que pourrai demander de plus le public… peut être une touche de folie , mais ça, ça viendra, qu ils se contentent d assurer comme ils l’ont fait nous a déjà bien réjouit.

Les suivent de pas très près, sharko, trio pop/rock sympathique et un peu décadent dont je n’avais eu que peu d’échos… alors là, on peut pas dire que j’en soit très satisfait… en effet le chanteur commence son « show » de manière relativement exaspérante, il chante sans réelle prestance, leur son est bof, sans plus, bruyant et finalement peu immersif ; mais la salle ne semble pas insensible au pseudo spectacle qu ils nous livrent laissant retomber le peu de tension par des interventions énervantes du chanteur entre chaque chansons…Reste qu’ils se rachèteront, avec lâché de ballons gonflables qui inonda la salle celle ci passa d’ailleurs quelques minutes à s’amuser avec ceux-ci en jetant de temps à autres des coups d’œils distraits au chanteur dont peu se apparaissent se soucier(que voulez vous, des ballons…) Déçu donc, mais Ghinzu ne s’en fera que plus attendre…

Arrivent donc Ghinzu groupe de noise pop brillante et bruyante qui nous a déjà servi deux album excellents, guidés par leur chanteur au clavier (parfois même dessus), à la guitare et partout à la fois dont la qualité des compos au piano et de son jeu impressionnerai les plus blasés d’entre nous…et là c est pas pareil, y a pas a dire, ils arrivent coiffés de leurs célèbres perruques qu’ils jetèrent dans le foule après deux secondes. On les attendais et on a bien eu raison parce qu’ ils nous livrent, au son de leur basse surpuissante un assortiment de leur chansons les plus « scéniques ». le chanteur hurle, danse et plus personne ne se retient de bouger. Indéniablement « présents » chaque musicien monopolisa mon attention à un moment ou un autre...Dragon fut un excellent moment…seul grief peut être, le « solo » du chanteur au piano placé peut être trop tard, à un moment où le public trop desireux de se déchainer mais celui ci put se délivrer sur « Mine »,dernière chanson pusiqu il n y eut pas de reprise et qui laissa, il me semble, l’assemblée largement conquise…

A voir également :

http://www.girlsinhawaii.be

?>