.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Hellfest 2015 journée 1 - partie 1

1ère partie :

Le : 19-06-2015

Lieu : Clisson

compte rendu proposé par Fabien et publié le 28-06-2015

On nous avait prévenu. Cette dixième édition du Hellfest se devait de rester dans les mémoires. Rares sont ceux qui auraient misé un kopeck sur Ben Barbaud et son équipe quand ceux-ci ont débarqué à Clisson avec toutes les interrogations et polémiques qui les ont suivis. Non seulement le Hellfest est parvenu à faire taire bon nombre de ses détracteurs mais a aussi réussi la performance de devenir un rendez-vous incontournable au point de faire s'interroger le même Ben Barbaud si il y avait une autre ville plus rock que Clisson ? Pas sur, effectivement, que l'on trouve un autre festival du même niveau rock. Il y a certes des concurrents, des grosses machines mais qui ne sont pas sur le même plan que le Hellfest. Dix ans donc, dix ans d'aventures, d'évolutions, de moments épiques, d'instants inoubliables mais aussi parfois de déceptions. Pour autant, le Hellfest c'est comme un enfant qu'on a vu grandir et qui, dans le fonds, ne nous a jamais vraiment déçu. Et cette année encore, malgré les dégradations constatées peu de jours avant le début de la manifestation, l'équipe du festival aura mis les bouchées double pour proposer un décorum repensé. Si on retrouve quelques éléments de l'année dernière, on verra des Mainstages new look, des Valley, Altar et Temple complètement changées avec des plus grandes capacités et des écrans pour ceux qui restent à l'extérieur. Seule la Warzone ne changera pas d'un iota et ce avec les problèmes que ça entraîne. Nous le verrons plus tard. Nouveauté également c'est le gazon qui aura été apposé sur le site ainsi que le chemin goudronné sur lequel était mis des plaques circulaires représentants chaque édition du Hellfest. On pourrait continuer comme cela pendant un bon moment tant il y a eu de modifications mais ce qui ne change pas, d'année en année, c'est bien la ferveur qui existe sur cet événement hors norme.

En ce qui nous concerne, le festival commencera avec Glowsun, formation lilloise venue défendre son dernier opus Beyond the Wall of Time, album tout chaud, tout beau. Glowsun, n'est sans doute pas le groupe le plus impressionnant du monde sur scène pourtant, le trio joue juste, sans fioritures tout en sachant faire monter sainement la tension. En gros, on aurait aimé en voir un peu plus que la petite demi heure qui nous a été accordé. C'est le lot des groupes qui passent le matin. On le sait depuis le temps. Cependant, Glowsun a su attirer du monde et la Valley new look (avec une plus grande capacité) était déjà bien fournie. Le groupe n'a pas joué à moitié et s'est offert une belle ovation grâce à un beau final. La journée et le Hellfest commence bien et Glowsun aura bien contribué à mettre tout le monde à l'aise.

Il en sera de même sur la Warzone qui entamera son gros week end avec Lion's Law, groupe de Oï!parisien qui contient en son sein des membres de Komintern Sect, Burning Heads, Maraboots et Street Kids. Et il faut dire que les groupes de Oï !il n'y en a pas eu tant que ça au Hellfest à l'exception de quelques grandes figures et Lion's Law en avait bien conscience. Le groupe était visiblement ravi de fouler les terres clissonaises. En venant au Hellfest, un groupe comme Lion's Law n'avait rien à perdre mais tout à gagner. En fin de compte, tout en respectant les codes du genre et en se montrant sans doute moins frontal que les plus extrémistes du genre, les parisiens auront su marquer des points. Efficaces, allant droit au but mais montrant aussi une capacité à ne jamais se montrer caricatural et plus mélodique que ce que le Oï!produit généralement. Lion's Law n'est donc pas le genre de groupe à rester dans le strict cadre du genre dans lequel ils évoluent. Il n'est pas question non plus de révolution mais les parisiens tentent de bouger les lignes tout en restant à leur niveau. Une bonne surprise en somme alors qu'on s'attendait à quelque chose sans doute d'un peu plus classique.

On sera, par contre, moins enthousiaste avec Despise You qui ne nous laissera pas un souvenir impérissable. Certes, les américains savent mettre de l'impact, du gros son, mais ils donneront l'impression d'un groupe un peu apathique qui fait le taf sans une énorme conviction. Le public n'en aura cure puisqu'on verra sur ce concert là les premiers mouvements de foules, comme une répétition de ce qui allait se passer par la suite. En tout cas, si on se concentrait sur ce qui se passait sur scène, il valait mieux ne pas s'éterniser outre mesure, Despise You se montrant peu enthousiasmant.

Retour donc à la Valley pour voir les allemands de Samsara Blues Experiment qui nous est présenté comme l'un des meilleurs groupes de stoner psychédélique du moment (comme si il y en avait des masses...). Soit, on y va plus dans le but de découvrir quelque chose plutôt qu'en étant convaincu par l'argument de vente. Alors ici, clairement, il faudra aimer la technique et les longues envolées guitaristiques. En soi on a rien contre et Samsara Blues Expériment aura fait un sans faute de ce côté là. Pas de déchets, sachant monter en puissance au moment opportun, il manquerait un peu plus de charisme au groupe pour que tout soit parfait. Il n'y a aucune amertume après le passage du groupe et oui, Samasara Bluex Experiment a bien un fort potentiel. Sans être exceptionnels, ils ont donné ce qu'ils avaient et c'était nettement au-dessus de la moyenne. On s'est largement pris au jeu devant ces allemands pas manchots. A suivre de près, de très près même pour une formation qui a pris l'habitude de sortir un disque tous les deux ans environ.

Crédits Photos : Fabien Pondard

A voir également :

http://www.hellfest.fr/

?>