.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Orange Blossom

1ère partie : Mantra Project

Le : 26-11-2014

Lieu : Nantes, Stereolux

compte rendu proposé par Fabien et publié le 12-06-2015

A Marie...

C'est toujours un peu comme ça quand on arrive en retard. C'est à chaque fois la première partie qui en fait les frais. Donc on n'aura pas pu trop juger Mantra Project qui ouvrait le bal ce soir là. Le temps d'arriver, de s'installer, de se régler que c'est déjà fini. On n'a pas trop eu le temps d'apprécier la performance du trio qui, à ce qu'on a pu en juger, évoluait dans une ambiance assez feutrée. Ce n'est que partie remise. On espère pouvoir recroiser la route de ce groupe qui, en tout cas, possède une chanteuse (Djéla) des plus intéressante.

En tout cas, je n'étais pas le seul à être passablement en retard. La salle Maxi du Stereolux fera salle comble et pendant que Mantra Project était en train de jouer il y avait encore du monde à faire la queue pour rentrer dans l'enceinte. Donc oui, salle comble et pas qu'un peu lorsque Orange Blossom foulera la scène. Ici il s'agira de défendre Under the Shades of Violets qui aura retourné les têtes de pas mal de monde. Il faut dire que le combo nantais aura mis les moyens et le temps nécessaire pour accoucher d'un disque hors norme. Et les moyens ils les mettront également sur scène pour un show qui se révélera une monumentale claque. Et il fallait bien la salle Maxi pour remplir les ambitions du groupe.

Sur les terres de leurs débuts, Orange Blossom était en terrain conquis mais il ne s'agissait pas de faire les choses à moitié. Ce soir là la performance de Hend (Ahmed) Elrawy était du domaine de l'exception. Le groupe, accompagné pour l'occasion d'une section corde, ce qui ne fut pas le cas pour toutes les dates, ne sera pas en reste. Surtout en ce qui concerne le bouillant Pierre-Jean Chabot qui ne cessera de bouger dans tous les sens et ce sans compter.

Les morceaux s'enchaîneront, vous prenant tous aux tripes, donnant une dimension encore plus grande que ce qu'on avait pu entendre sur disque. Orange Blossom n'a pas fait que recracher benoîtement ce qui pu être fait. Ils ont donné une impulsion supplémentaire aux morceaux. Une ultime sublimation. Une sublimation qui prenait forme au fur et à mesure que de nouveaux arrivant prenait part au concert. Le point d'orgue fut sûrement quand Orange Blossom intégrera une seconde chanteuse pour Goodbye KO. Le seul moment où Hend Elrawy fut un peu en retrait mais l'association de leur deux voix fut de la pure magie.

Mais les surprises ne s'arrêteront pas là. En effet, personne ne s'attendait non plus à ce qu'un ensemble de percussions brésiliennes s'invite à la fête, permettant ainsi aux autres musiciens de souffler mais aussi pour rappeler que la musique d'Orange Blossom et particulièrement sur leur dernier album ne s'arrête pas aux sonorités orientales. Pas une faute, pas un faux pas ne viendra émailler cet instant de pur bonheur. Après les rappels, toute la formation pourra mesurer toute la ferveur que leur vouait le public. Cela se voyait sur leur visage tout en sachant que, pour eux, ce n'était que le début de l'aventure et qu'il faudra tenir la distance sur d'autres scènes. Quoi qu'il en soit Orange Blossom aura confirmé était ce soir là à son meilleur et qu'il a su répondre présent au rendez-vous. Un grand moment.

Crédits Photos : Fabien Pondard

A voir également :

https://www.facebook.com/orangeblossomofficiel

http://www.stereolux.org/

?>