.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

, The Electric Soft Parade

1ère partie :

Le : 09-09-2003

Lieu : Londres, The Enterprise, Barfly acoustic

compte rendu proposé par Emilie et publié le 12-02-2004

Un concert acoustique du binôme de Brighton dans le quartier branché du nord de Londres, quoi de plus attrayant ?! Nous voilà donc parties un peu à l’aveuglette avec quelques vagues renseignements sur l’endroit du concert. Nous arrivons enfin devant un bar étrange planté au milieu de euh…ben de nulle part justement ! C’est coloré, ça grouille de monde sans caractéristique particulière, ici tout est hétéroclite et les clichés sont rangés au placard ; très vivant et chaleureux donc. Mais il nous faut monter un escalier douteux pour être au cœur de l’éminent huit -clos. Il faudra encore patienter, rien ne semble organisé, on a l’impression d’être dans « une grande maison du bonheur » où tout le monde est le bienvenu, c’est étrangement commun à nos yeux. On bavarde sans même se rendre compte que les 2 musiciens sont arrivés dans l’indifférence générale!Mais ils ne semblent pas en être affectés pour le moins du monde. Tout sourire, sûrement éméchés, ils s’installent donc et …parlent beaucoup ! Oui, les ESP sont de jeunes trublions très caustiques et bavards ! Et c’est d’ailleurs plutôt sympathique. Sans autre forme ils entament leur set par des morceaux de leur précédent opus « Holes In The Wall ».Et il faut dire que le son très électrique des guitares que l’on peut entendre sur le disque est ce soir oublié. On a l’impression de découvrir un nouvel album tant l’orchestration est différente et sublime des titres tels que « something’s got to give » ou « sleep alone ».Le moment le plus émouvant – entre les blagues et prises à partie du public par Tom – est sans conteste « red balloon for me » .Le groupe a cette capacité de passer d’un fou rire –communicatif- à un sérieux déconcertant. Ils aiment la musique et sont indéniablement fait pour la scène. Tom et le très discret Alex nous offrent quelques morceaux (plus difficiles à apprécier en acoustique) de leur prochain album « The American Adventure », « Thing’s i’ve done before » et leur « easy listening », « LoseYr Frown ». Les frères White ont un potentiel qui dépasse les limites de la simple bluette pop-rock et ils le prouvent aussi bien en live (si ce n’est mieux) que sur CD.

?>