.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Sziget Festival (8-9) 10-15 Aout 2011 - Partie 3

1ère partie :

Le : 11-08-2011

Lieu : Budapest

compte rendu proposé par Léa et publié le 27-04-2012

Jeudi 11 aout

12h30

Douche, bière, scène reggae et world village ou la danse africaine va bientôt commencer. Mon rituel du réveil.. mais là ca commence à piquer…

18h

Devant Gravefruit Sound, un groupe hongrois. Je retrouve Antoine et les copains du bus qui sont à l'absinthe depuis quelques heures. Tom nous rejoins et on se cale devant la musique. La qualité du son est un peu dégueulasse et le chanteur est complètement raide. Le concert se termine et 6 jeunes filles magnifiques entrent sur la scène pour un show de danse afro, brésilienne.. tout le monde écarquille les yeux, de vraies déesses !!

Décollage ensuite pour la main stage où joue Good Charlotte, mais c'est fini quand on arrive. C'est bien dommage, un groupe que j'écoutais en boucle quand j'avais 13 ans, ça m'aurait fait délirer de les voir sur scène.

20h

Je regarde le début du concert de Kasabian. Les 10 premières minutes sont pas mal, j'observe surtout le batteur qui est terrible, mais je n'aime pas la prestation du chanteur qui crache par terre et crie en mode "je suis une rock star yeah yeah yeah". Il y a quand même de l'ambiance, un mec slamme au-dessus de moi mais j'ai pas le temps de l'attraper, il me tombe dessus et explose ma chaussure. Avec ceux qui sont près de moi on entame une petite danse tribale. Je suis tellement fatiguée que j'en oublie qu'il y a deux groupes que j'adore vraiment qui jouent ailleurs en même temps, les Crystal Castles et Judas Priest. Snif..ils pouvaient pas mettre moins de scènes et faire durer les festivités 3 jours de plus ? Thomas par contre a eu le temps de faire des photos des deux. Quel professionnalisme !

21h10

J'ai réussi à me caler devant la barrière de la main stage où j'attends avec impatience le concert des Chemical Brothers, sans doute celui que j'attends le plus au Sziget. Je camoufle ma fatigue sous mon masque bleu magique, décline la proposition d'un mec qui m'offre de la palinka au pistolet à eau, et j'attends en fumant des clopes. Que personne ne trouble ma paix intérieure !

Thomas m'avait parlé d'un tube de lumières et de quelques trucs mais je ne m'attendais pas à une si grosse claque visuelle.. Les Chemical mixent au milieu d'un tube fluo qui descend du plafond au sol de la scène et je scotche sur les images derrière. Je savoure à 100 pour cent chaque seconde, chaque son, chaque sample même si je n'ai pas trop la force de danser. A chaque fois que je crois reconnaitre un de leurs morceaux ils le coupent pour en enchainer un autre au bout de deux minutes.. c'est frustrant mais c'est bon ! Je ferme les yeux pour profiter du dernier set.. Escape Velocity... et c'est fini ! Je suis sonnée.

Je me remets de cette grosse claque avec une pinte bien fresh et je tripe avec deux mecs qui m'expliquent que la tente "spiritual drop in" de lundi est en fait une sorte de club de conversation chrétien où on parle de ses problèmes en buvant du thé. Trop cool ça, je veux y aller moi. Mais on se fait sortir car c'est déjà rempli.. même pas drôle !!

Je file à la Burn Party Arena voir 2 many Djs. Je me colle devant la barrière et trouve dans la fosse un des photographes qui a des doubles lunettes et qui lève le poing. Je suis fatiguée et je pense à mon lit. Arrivée de 2many DJs habillés en so British (ils sont belges, ndlr) Ils balancent du gros son, et je me remets à danser. Au bout d'un moment j'entends un son qui me rappelle des souvenirs... Master Of Puppets, Metallica. Yessss. Ils remixent du Metallica, Gossip, AC/DC.. L'ambiance est ouf une fois de plus, je retrouve mon pote belge du mardi soir avec son klaxon qui fait du bruit dans la foule, et vu ses yeux ça a l'air de bien s'passer pour lui aussi. Je sors boire une bière, un mec dort défoncé par terre et j'ai très envie de m'allonger faire la même chose..

1h

je trouve un italien tout triste qui a perdu ses amis et qui cherche désespérément de la weed, comme beaucoup. On arrive un peu plus tard à la pizza pour se poser. Deux parisiens qui reviennent du concert de Gotan Project, bien charmants et sympas nous proposent de les suivre finir la nuit à Meduzza. Je propose une tournée de Palinka pour se chauffer, deux anglaises excentriques se joigent à nous et c'est parti ! On retrouve pas mal de têtes connues. La Meduzza c'est vraiment cool, le son est clean, toujours parfait, ya moins de monde qu'à la Burn Party.. mais je vais quand même me coucher à 3h, soyons raisonnables pour une fois.

Crédits Photos : Thomas Langouet

?>