.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

Festival 7ème Vague 2011 (3 & 6 juin)

1ère partie :

Le : 03-06-2011

Lieu : Brétignolles sur Mer (85)

compte rendu proposé par Thomas et publié le 27-03-2012

Après un départ chaotique, problème de bagnole, covoiturage, récupération tardive de mon pass photo, perte du dit sésame ( j’apprend même que la voiture de la charmante conductrice du trajet aller rendra l’âme 200m avant d’atteindre le parking… ) et récupération d’un nouveau pass ( merci Julien ;) Je peux enfin poser mes affaires et filer vers la scène avec mon boitier sous le bras…

Les festivités commencent arrosées au camping comme chaque année ( en même des bretons qui vont couvrir un festival en vendée ça comporte certains risques et traditions ) avant le premier concert qui n’est autre que Gotan Project, un énergie folle, un concert vraiment beau visuellement, les tenues rappellent une vieille Espagne, et donne envie de rouler les r et d’aguicher la vachette dans les rues de Pampelune…

Gotan Project

Gotan Project

Gotan Project

Le groupe suivant n’est autre que Balkan Beat Box, dont le chanteur joue la carte de l’humour en arrivant sur un brancard sur scène… Pour ceux qui était présents l’année dernière, le dit chanteur a réalisé une belle performance de 7 minutes de concert avant de ripper sur un retour mal fixé devant la scène et tomber inconscient à mes pieds, game over… On félicitera le festival pour nous occuper avec les Rage pendant une heure sous la pluie en attendant Vitalic pour nous finir, dépités… Le concert est génial, le chanteur ne tombe pas, mais passe son temps à courir de gauche à droite de la scène en affichant une belle détente tout le long du concert, l’énergie des Balkans est bien présante et ne descends pas d’un cran…

Balkan Beat Box

Balkan Beat Box

Balkan Beat Box

Les festivités continuent de plus belle avec les Bloody Beetroots, on aime ou pas, mais l’énergie des italiens masqués sur scène envoie vraiment, c’est propre et bien énervé à la fois, ça fait galoper une bonne partie du public en tout cas ;) La soirée se termine quelque part derrière un camion du camping à lacher de la techno pour nous finir…

The Bloody Beetroots

The Bllody Beetroots

The Bloody Beetroots

Le samedi matin a Bretignolles, ca pique toujours un peu quand on sort la tête de sa tente, d’autant plus que cette année la chaleur terrible nous ruine la gueule dès le lever et le manque d’air total nous implique de prendre la voiture pour se barrer du festival pendant quelques heures souffler près de la plage pour éviter de griller pour un Gecko au soleil…

Petite baignade pour ma part, un peu trop fraiche, après avoir fait la planche pendant quelques minutes pour me rafraichir dans un eau a 12° je ressort titubant avec un mal de crane terrible… Je remarque allongé sur ma serviette qu’un type se baigne avec une tête de cheval, non je n’ai pas pris de drogue…

Retour sur le site pour découvrir les Concrete Knives et la jolie Morgane, une belle énergie sur scène, un petit quelque chose de nouveau, ou de renouveau qui me plait bien, et qui se traduit par des centaines de sourires figés dans le public, visiblement je ne suis pas le seul à ressentir ça.

Concrete Knives

Concrete Knives

Concrete Knives

En allant me chercher une mousse je tombe sur la fanfare des Monty Picon au coin presse, avant d’aller me placer devant pour le début de Shaka Ponk. Pour ceux qui ne connaissent pas courez-y, les bonobos imprimés sur écran géants retournent le festival avec une énergie sans pareil, les postures du chanteur rappellent des personnages de mangas croisés avec les dessins de Gorillaz mais le son est juste terrible, le public est survolté pendant toute la durée du concert…

Monty Picon

Shaka Ponk

Shaka Ponk

Shaka Ponk

ShakaPonk

Shaka Ponk

Shaka Ponk

La soirée se termine par Chinese Man, qui envoit du très bon son, les magiciens de la platine font rêver et le Live est vraiment propre rien à redire, mais parait du coup un peu plat comparé à l’énergie folle déplyée quelques minutes auparavant ;) Mais ca fait du bien d’écouter le dernier album en Live.

Chinese Man

Chinese Man

La soirée se terminera quelque part dans le camping pour ma part, de beaux souvenirs dans la tête, des tympans, les tympans vacillants et de belles égratignures dans le dos, j’ai encore du essayer de traverser un fossé de nuit sans les pleins phares…

Rendez vous en Mai 2012 pour une prog qui s’annonce plus que terrible…

Crédits Photos : Thomas Langouet

A voir également :

http://www.7vague.com/

?>