.:.Compte Rendu de Concert.:.

Pochette

That Summer - Flotation Toy Warning - The National

1ère partie :

Le : 25-04-2005

Lieu : Paris, Café de la Danse

compte rendu proposé par Pim et publié le 03-05-2005

Une programmation marathon pour la soirée "Talitres" au Café de la Danse. Trois groupes, signés sur le label bordelais, sont à l'affiche : les français de That Summer, le quintet londonien Flotation Toy Warning et enfin The National.

J'arrive au milieu de la prestation de That Summer. La salle est bondée, peu de personnes dans le public semblent éprises par les mélodies du groupe. Les morceaux sont à la fois subtils et mélancoliques, faisant une part belle au chant et au piano. J'arrive comme un cheveu sur la soupe, en plein milieu, ça n’aide pas. Une vingtaine de minutes plus tard, le groupe dit au revoir poliment et s'éclipse. Et déjà les Flotation prennent le relais, installant tout leur bazar électronique, leurs guitares.... pendant que d'autres descendent quelques centilitres de bières. Petit rappel avant d'aller plus loin : la dernière fois que Flotation Toy Warning est passé à Paris, c'était le 3 novembre dernier, à la Guinguette Pirate. On ne sait pas trop ce qui a pu se passer pendant l'hiver, mais on ne se lasse pas d'écouter leur merveilleux et féeriques « Bluffer's guide to the Flight Deck ».

La nuit se fait sur la scène....Intro.... musique de cirque qui démarre. Nainesh Shah (guitare), Colin Coxall (batterie), Ben Clay (guitare et basse), Vicky Wes (claviers, chant) et Paul Carter (chant) entrent en scène. Ce dernier a toujours une teinture aussi flashy que lors de son précédent passage, jaune fluo, qui descend jusque dans sa barbe. Il porte une veste de capitaine, à moins que ce soit une veste de chef de cirque. Toute la troupe porte le même pantalon noir, une bande dorée sur le côté. Frissons. Esprit qui s'évade, loin, très loin. Le groupe enchaîne les titres de l'album avec une plus grande assurance qu'en 2004. D'ailleurs le chanteur maîtrise bien mieux le français ! (Est-ce donc à cela qu'il a passé l'hiver ?) Pas encore de nouvelle chanson, mais déjà je suis sur une autre planète... le timbre de sa voix me transporte toujours autant…On sent une vraie complicité entre les membres du groupe : oeillades en coin, sourires, plaisir d'être là. Dans le public on fait exactement pareil avec son voisin. On est heureux d'être là, avec eux. Les morceaux se terminent sous des applaudissements qui semblent plus durer qu'à l’accoutumé. Soudain la lumière se fait à nouveau sur la scène. C'est fini. Brouhaha dans la salle, on redescend doucement sur Terre. Quelques instants plus tard, re-noir. The National. Je vais faire court. Je ne connaissais pas, et ça ne m’a pas spécialement donné envie de connaître vraiment plus. Des morceaux assez inégaux, on passe d'une douce ballade à des chansons très rock, ça pourrait être un mixe sympa… Je finis même par m'ennuyer dis donc. Un chanteur assez pêchu cependant, mais qui ne m’a pas réellement convaincu. Une soirée assez inégale, donc. Selon que l'on soit venu pour Flotation ou pour The National, le bilan n'est pas le même. Pour ma part, j'étais venue pour les jouets qui flottent. Extase. Vivement leur prochain album.

A voir également :

http://www.talitres.com

http://www.flotationtoywarning.co.uk

?>