.:.Chronique.:.

Pochette

Cathode

Special Measures

[Expanding Records/Mochi Mochi::2004]

|01 Bed Red Or Yellow|02 While Making Other Plans|03 Spincycle|04 Hayling And Brixton|05 Roxburgh|06 Basic Assumption|07 This Is Just In (c90 Mix)|08 Lewy Body|

Après les quelques singles, EP, split single et différents remix sur plusieurs labels (Static Caravan, 555 Recordings, Unbearable Recordings, Awkward Silence) le très british Steve Jefferis aka Cathode sort un premier album délicat et plein de promesses. Le britannique sait à coup sur ce que veut dire le terme subtilité. Cathode use d’une musique électronique fragile et moelleuse qui fait la part belle aux mélodies. Et c’est dans ces mélodies, justement, que l’on sent bien que S.Jefferis est un anglais dans l’âme. Il n’y a pas à se tromper. C’est cette forme de simplicité qui force l’évidence, qui fait admettre que la complexité n’est pas fatalement un gage de qualité. « Special Measures » est un album tout simplement touchant, qui ne navigue pas dans des sous-entendus obscurs. Il faut prendre ce disque comme il vient et pour ce qu’il est : d’une honnêteté mélodique à toute épreuve et à la naïveté confondante.

Bref, chacun l’aura compris, ce disque est tout bonnement d’une beauté incontournable. Pourtant il n’y a rien de révolutionnaire dans ce que fait Cathode mais il sait atteindre la corde sensible là où elle se trouve. Le but est à chaque fois atteint ce qui fait de « Special Measures » un album incroyablement homogène et parfaitement calibré. Comment voulez-vous, dans ces cas là, ne pas rendre les armes ? C’est proprement impossible. Il serait d’ailleurs bien ridicule de résister. A vrai dire je comprendrai mal comment on pourrait rester hermétique devant un tel disque. La mauvaise foi ne serait sans doute pas loin. Peu importe l’avis des autres après tout. Quand on écoute un disque c’est avant tout pour soi et non pour le faire obligatoirement partager aux autres. Surtout si c’est pour vous entendre dire que vous avez des goûts de chiottes ce qui, ici, serait pousser le bouchon un peu loin. Soyons donc égoïstes. De toute façon la musique de Cathode est de celle qui s’écoute seul et qui rend propice la rêverie. Ce n’est pas trop demander un peu de rêve en ce bas monde ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-05-2004

A voir également :

http://www.cathode.org.uk

http://www.expandingrecords.com

?>