.:.Chronique.:.

Pochette

Midlake

Bamnan And Slivercork

[Bella Union/V2::2004]

|01 They Cannot Let It Expand|02 Balloon Maker|03 Kingfish Pies|04 I Guess I'll Take Care|05 Some Them Were Superstitious|06 The Reprimand|07 The Jungler|08 He Tried To Escape|09 Mopper's Medley|10 No One Knew Where We Were|11 Anabel|12 Mr. Amateur|

Qui eu cru un jour que The Flaming Lips engendrerait des groupes comme Midlake? Sans doute pas grand monde. Beaucoup aujourd’hui se prosternent devant The Flaming Lips et « The Soft Bulletin » n’a certainement pas arrangé les choses. Les texans de Midlake sont comme des élèves appliqués, récitant une leçon fort bien apprise, sans fautes de goûts, sans erreurs dans la forme. Il n’y a qu’à écouter « Balloon Maker » pour ne pas avoir à nier l’évidence. Remarquez ils auraient pu avoir pire comme influence. Alors oui ils peuvent bien bomber le torse les petits américains. D’autant plus que ce premier album est plutôt une réussite. Même s’il apparaît difficile de faire abstraction de l’affiliation avec The Flaming Lips on peut sans complication aucune trouver toutes les qualités à ce disque. Dans ce mélange d’indie-pop-folk on navigue en confiance sachant à peu près où l’on va.

C’est sans doute ce que l’on peut reprocher finalement à ce premier disque. On est rarement étonné, on sait parfaitement dès les premières mesures quelle tournure va prendre « Bamnan And Slivercork ». On ne s’attendait pas non plus à l’album du siècle, il faut bien se l’avouer, mais Midlake même s’il n’est jamais surprenant réalise un album aux compositions solides, à la production impeccable et ne donne jamais dans la caricature. Midlake est donc en train se chercher un peu mais en suivant la voie qu’à tracer pour eux leurs glorieux aînés on ne doute pas un seul instant que les américains puisse sortir des comparaisons qui même si elles sont flatteuses finissent par lasser.

« Bamnan And Slivercork » reste malgré tout un album où les failles sont peu nombreuses et qui garde une forme d’esthétisme musical qui se rapproche de l’épique. Pour faire simple on ne perd pas son temps à l’écoute de ce disque et on prend même du plaisir. Que demande le peuple ?

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 25-05-2004

A voir également :

http://www.midlake.net

http://www.bellaunion.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

popop : avis du rédacteur

?>