.:.Chronique.:.

Pochette

Kammerflimmer Kollektief

Cicadidae

[Staubgold::2003]

Kammerflimmer Kollektief, groupe allemand comme son nom le laisse supposer, sort son troisième album avec ce « Cicadidae ».

Ce disque est une réelle surprise. M’attendant à une musique pleinement expérimentale « Cicadidae » se veut, finalement, bien plus accessible qu’il n’y paraît.

Ce disque est hybride, dans le sens où celui-ci utilise des musiques programmées par ordinateur mais laisse aussi libre court pour une bonne part à l’improvisation des musiciens du groupe. L’inverse se vérifie également où l’on entend un enregistrement classique par le groupe alors que c’est au tour de la partie électronique qui s’aventure vers les chemins tortueux de l’improvisation.

Le tout donne, malgré tout, une tendance allant vers des choses se rapprochant des sonorités post-rock, voire jazz par moment. A ce propos il est à noter que le morceaux « Blood » a été composé par Annette Peacock ce qui tend à confirmer cette influence jazz quasi permanente sur cet album. Quoiqu’il en soit ce « Cicadidae » fait fortement penser à des albums de Tortoise, notamment « TNT » où ce coté post-rock avait des sonorités assez atmosphériques. Ainsi Kammerflimmer Kollektief est convaincant à plus d’un titre. Ce troisième album respire la sérénité et laisse planer un sentiment, parfaitement égoïste il faut en convenir, de bonheur solitaire qui confine à un recueillement qui pourrait apparaître comme salvateur.

Une réussite donc que ce disque. Un album, en tout cas, qui laisse augurer de bonnes choses pour la suite de la carrière du groupe. Enfin, un disque qui vous ferait presque oublier que nous vivons des périodes bien troubles dans lesquels il va falloir faire preuve d’une vrai force de caractère. Quand on dit que la musique adoucit les mœurs…

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 25-09-2003

A voir également :

http://www.kammarflimmerkollektief.de

?>