.:.Chronique.:.

Pochette

Little Rabbits, The

Radio

[rosebud ::2003]

On attendait peut-être, quand même, quelque chose de plus énorme après le précédent album des Little Rabbits.

Ce double album, gorgé jusqu'à la gueule, paraît tout de même difficile d'accès. Résumons : le premier disque s'apparente à un best of, mais n'en est pas réellement un, mais ce n'est pas non plus un album de remixes par les noms les plus hypes du moment (comme l'était le disque bonus sur Yeah !). Loin de là. Ces titres ont été réarrangés par leur producteur fétiche, l'inénarrable Jim Waters, génie absolu qui a transcendé le travail des français il y a de cela deux albums. Le deuxième disque, lui, est une collection de démos et de raretés également retouchés par les soins du maître des studios Waterworks.

S'il est absolument jouissif d'entendre les 26 titres qui composent le disque B et sont le reflet à la fois de la folie et du travail des Petits Lapins, il faut cependant reconnaître que les morceaux du disque A sont, dans l'ensemble, inférieurs à leurs originaux, notamment ceux qui étaient déjà arrangés par Mr Waters.

Mais à qui s'adresse ce disque ?

1-Aux inconditionnels des Little Rabbits, c'est certain.

2-A ceux qui n'en avaient jamais entendu parler auparavant et découvrent ainsi un disque, certes difficile d'accès, mais témoin du rock foutraque et génial de nos congénères, pourquoi pas.

3-A ceux qui connaissaient déjà ce groupe en passe de devenir culte, mais ne lui vouaient qu'une estime raisonnable, c'est moins sûr.

note : 6.5

par Spada, chronique publiée le 25-09-2003

p.s. : 3 notes originelles. Note 1 : 7; note 2 : 8; note 3 : 4

?>