.:.Chronique.:.

Pochette

Piana

Snow Bird

[Cubic Music::2003]

|01 20 years ago|02 Butterfly|03 Snow bird|04 Spring has come!!!|05 Winter sleep|06 Hide and seek|07 Voice|08 Monster|09 April|10 After 20 years|

Le Japon est un pays incroyablement riche musicalement, Liability vous a peut-être fait découvrir des groupes tels que Boris, Fonica, Org ou même Envy, autant de formations vraiment originales empreintes d’un savoir-faire nippon, une sorte de marque de fabrique qui assure qualité, originalité et fraîcheur. Le petit label Cubic Music se charge de produire des artistes electro/pop experimentale originaires du pays du soleil levant, Piana est de ceux-ci.

Piana est donc une artiste japonaise qui approche de la trentaine et qui sort son premier album de trente minutes chez ce label, Cubic Music. Une artiste complète puisqu’elle a écrit et produit ce disque toute seule, avec tout de même l’aide d’une paire de musiciens en studio. On pourrait difficilement parler de la musique de Piana sans évoquer les noms de Org, Bjork et même Mum, on a en effet affaire à dix titres de pop electro, parfois acoustique, dans l’ensemble très experimentale même si quelques titres résolument pop apportent un peu de fraîcheur. Alors pourquoi Org ? Et bien pour l’ambiance japonisante que dégage ce disque, des titres comme Butterfly ou Voice, très pop et mélodiques auraient pu figurer sur l’excellent album Name de Org (que vous pouvez retrouver dans nos chroniques), et cette voix de fillette innocente très dépaysante vient nous rappeler que Piana est très attachée à ses racines. On a également fait la comparaison avec Bjork mais il serait plus judicieux d’évoquer uniquement le dernier album de l’Islandaise, Vespertine. Les mêmes procédés electros ont dû être utilisés pour ces deux disques, c’est souvent très flagrant surtout en ce qui concerne les légers craquements ou cette impression de vinyle qui saute, tout ceci apporte un aspect rugueux à cette pop a priori très douce, pas désagréable ! On peut souligner également l’absence de boîte à rythmes ou de batterie, quelques fois on devine des beats décousus histoire de stabiliser ces dix titres. Enfin dernière comparaison : Mum. Piana mélange electro et instruments typiques de son pays d’une manière vraiment intéressante, l’ambiance générale est très cristalline et fragile, peut-être un peu trop froide d’ailleurs mais les instruments acoustiques sont véritablement intégrés aux parties electros, un mélange bien homogène assez impressionnant. En tous cas un gros travail de mixage a dû être fourni, c’est parfois aquatique, parfois clinquetant mais l’aspect pop electro minimaliste est présent tout le long du disque.

Un savant mélange de très bons artistes pour ce premier album. Sortie de nul part Piana est incontestablement une artiste de talent qui injecte des éléments variés dans sa pop pas si minimaliste que ça. On peut tout de même regretter cette froideur, sans doute dûe à la large dominante des parties electros mais on ne peut que se satisfaire de la fraîcheur qui se dégage de ces onze titres. Un disque à se procurer très rapidement, surtout que le packaging et l’artwork sont très sympas !

note : 8

par johan, chronique publiée le 08-05-2004

A voir également :

http://www11.plala.or.jp/piana/

http://www.cubicmusic.com/index.html

?>