.:.Chronique.:.

Pochette

Movietone

The Sand And The Stars

[Domino::2003]

|01 The sand and the stars|02 Ocean song|03 In Mexico|04 Pale tracks|05 Let night in|06 We rode on|07 Snow is falling|08 Not even close|09 Red earth|10 Beach samba|11 Near Marconl's hut|

Il y a de ça quelques mois, on pouvait lire dans un hebdomadaire culturel français une curieuse petite annonce signée Movietone, dans laquelle le groupe demandait aux lecteurs d'envoyer leurs plus belles photos de plage. Recherche insolite, sauf que. Sauf que les Anglais de Movietone, pour ce nouvel album (quelques mois après la rééditions de leur premier effort), ce sont plongés dans l'univers maritime et les bords de mer. Dès le titre de l'album, le ton est donné : « The Sand And The Stars »; puis dans les noms des chansons : « Beach Samba », « Ocean Song »; et enfin dans le livret même du disque, illustré par de nombreux clichés de mer, plages, lacs... Pour autant, il serait trompeur de se fier à ces signes extérieurs. Sur les plages, Movietone fera pale bronzage face aux Beach Boys, et pour les grandes vacances et le barbecue tranquille au bord de l'eau, préférez les frenchies de Phoenix via leur dernier « Alphabetical » que les Anglais.

Mais cette musique offre d'autres charmes que des muscles reluisant au soleil, plutôt calme que cool et languide. Elle s’accompagne plutôt d'une plage balayée par un petit vent, au ciel légèrement gris, un soleil pale en arrière fond, les vagues portant en elles une certaine mélancolie. Peut être est ce du à la voix de Kate Wright, touchante et fragile. Ou à ces frêles arpèges de guitares? Les cuivres, clarinettes et contrebasses ont aussi leurs notes à ajouter, enveloppant les sons dans une sorte de brume légère.

On pense alors à Hood, autre groupe majeur de post folk. Mais un Hood moins gris et triste, qui espère encore revoir le soleil, et qui ne s'est pas adonné aux joies de l'électronique. D'ailleurs, plutôt que de s'enfermer en studio, le groupe a enregistrer directement sur la plage deux titres, « We rode on » et « Beach samba », avec le bruit des vagues en arrière son.

Les plages se suivent, les ambiances aussi, entre chansons dépouillées à base de quelques notes de piano et de guitares et d'autres joués par une mini fanfare. De même, l'album n'a pas été enregistré en un seul lieu, mais un peu partout, comme si le groupe se laissait posséder par l'endroit avant de jouer. Même si la musique de Movietone distille une certaine mélancolie, on ressort de ce disque comme apaisé et heureux.

note : 8

par franck, chronique publiée le 02-05-2004

A voir également :

http://movietone.co.uk

http://dominorecordco.com

?>