.:.Chronique.:.

Pochette

Silver Mount Zion

Born Into Trouble As The Sparks Fly Upward

[Constellation::2001]

Le label Constellation porte vraiment bien son nom ! Et oui, The Silver Mount Zion est une étoile belle et bien vivante. Son deuxième Lp nous laisse croire qu’elle brille presque autant que Godspeed You! Black Emperor. Rien d’étonnant puisqu’ils se partagent le guitariste Efrim, Sophie, et Thierry.

Beaucoup moins apocalyptique que son cousin, le son de ce groupe est tout de même d’une incroyable beauté qu’on ne réinventera pas.

Pas facile de mettre des mots sur ce que nous fait ressentir une telle musique. C’est indéniable qu’elle ne se raconte pas, elle doit nous emporter et nous, nous laisser faire.

Je vais pourtant essayer de vous expliquer pourquoi acheter ce disque si vous ne l’avez pas : Alors déjà, c’est une musique à se passer plutôt allongé, en regardant le plafond. Ce qu’on entend semble plus léger qu’une plume de poussin dans une tornade (je me sentais d’ailleurs un peu plume en entendant cet album la première fois). La finesse s’harmonise avec les envolées des cordes. Le tourbillon est infernal quand le piano s’y met. Rien de tranquille, c’est même à l’inverse un rien inquiétant quand on l’écoute bien. Les bruitages et les voix sortent de je ne sais où, et en sont d’autant plus étranges. Les cordes de la guitare électrique pèsent lourd et déchirent tout sur le cinquième morceau, sommet de l’album.

Bef, c’est du gémissement sur partition et le plus bel album du cru 2001 pour moi.

note : 9

par Juliet, chronique publiée le 25-09-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur

?>