.:.Chronique.:.

Pochette

Radiohead

Hail to the thief

[Parlophone::2003]

Alors voilà, ils ont décidé de nous emmener toujours plus loin. Leur son reste unique, c'est clair, c'est bien la touche Radiohead. Et pourtant, j'ai l'impression que l'univers de ce nouvel album est quelque chose qui n'a pas encore été exploré. Le doux mélange de la tristesse et de l'exaltation fonctionne. Estomaquant, une fois de plus - mais je ne dirai pas "comme d'habitude" - ça l'est parce que c'est vraiment bien joué, autant si c'était le première fois que j'écoutais Radiohead que si je connaissais par coeur tous les géniaux albums qu'ils nous servent depuis leur tout début.

Alors voilà ce nouvel album…ou comment le maître Thom Yorke et sa bande peuvent encore une fois épater toute la galerie d'oreilles qui vont s'ouvrir devant le seul nom "Radiohead". Et ça, ils savent même le faire avec un piano et une voix, comme sur "Sail To The Moon", simple et somptueux. Cet album n'est pas un "post-Kid A/Amnesiac". C'est autre chose. C'est tout. Bien que plus vierge face à Radiohead, c'est encore surprenant, incroyable, envoûtant. Ils font ici dans l'anti-synthétique , néanmoins moderne, singulier, impressionnant et re-imaginable à chaque écoute tellement il est secret. Cet album est affreux les soirs de déprime et d'une joie ultime quand tout va pour le mieux.

Alors voilà…Comment interpréter cette réaction qu'on a? Etre surpris par ce qui allait, on le savait, être surprenant…Inutile de parler de groupe de la génération. Mais indispensable de parler d'indispensable, bien que ceci semble déjà bien compris à en voir le classement dans les ventes. Les Radiohead se révèlent inclassables au fil du temps, à chaque passage de leur son dans nos têtes. Ca n'en fait pas pour autant des incroyables génies. Hail To The Thief ne plane pas à cent lieues au dessus des autres albums. Mais si ce CD fait et fera parler énormément du groupe, eux préféreraient qu'on retiennent le désespérant message d'apocalypse. Celle du monde dans lequel on peut encore un peu vivre.

note : 9

par Juliet, chronique publiée le 25-09-2003


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

.:.Un autre regard.:.

Depuis le point d’orgue que constitue Ok Computer dans la carrière de Radiohead, il semblerait que les anglais d’Oxford se soient décidés à tout faire à l’envers. Alors que leur évolution semblait aussi clair et limpide que de l’eau de roche, la transition qui les mena au brumeux Kid A brouillait toutes les pistes, sallissait toutes les cartes, laissant nombre d’auditeurs perplexes.

Consciemment ou inconsciemment, le quintet nous propose désormais les clefs du mystère. Avec Amnesiac tout d’abord qui constituait un barreau de l’échelle déjà plus atteignable, et plus en concordance avec ce que les fans de Ok Computer pouvaient attendre. Mais il faut croire que nos questions méritaient plus d’explications. Aujourd’hui tout devient clair avec ce Hail To The Thief, véritable pierre angulaire des travaux du groupe depuis maintenant une dizaine d’années. 2+2=5 commence comme un titre d’Ok Computer pour mieux finir comme un autre de The Bends, We Suck Young Blood semble être une suite directe de Pyramid Song, Sail To The Moon reflète parfaitement le mystère d’un titre tiré de Kid A.

Chaque titre de ce nouveau disque bien que totalement singulier fait inévitablement référence à une « periode » précédente du groupe faisant de cet opus un album synthèse, parfaite représentation de ce qu’est Radiohead aujourd’hui à travers tout ce qu’il a été. Après ca, on ne peut qu’attendre avec encore plus d’impatience la suite de leur fabuleuse aventure !

note : 9.5

par Zulyen, chronique publiée le 25-09-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Thomas F. : avis du rédacteur
Fabien : avis du rédacteur
dorian : avis du rédacteur
Splinter : avis du rédacteur
Emilie : avis du rédacteur
Yann : avis du rédacteur
popop : avis du rédacteur
jean marc : avis du rédacteur
Remi DW : avis du rédacteur

?>