.:.Chronique.:.

Pochette

Gregor Samsa

27:36

[Own Records::2004]

Gregor Samsa est le héros d’une nouvelle de Franz Kafka parue en 1915 intitulée La Métamorphose, ce pauvre marin se réveillait un jour, transformé en insecte monstrueux, devenant ainsi le martyre de sa famille, le secret honteux à cacher. Gregor Samsa est également le nom d’un groupe de post rock américain qui, contrairement à ce que peut laisser penser son nom dérangeant, joue une musique douce et mélancolique.

Deuxième EP pour ces six américains parmis lesquels Robert Donne qui officie également dans Aix Em Klemm et Labradford, deux formations post rock plutôt réputées. Trois titres sur cet EP pour 27 minutes et 36 secondes, trois titres sans nom dont la longueur varie de sept à onze minutes. Dès les premières secondes le groupe nous plonge dans un état cotonneux, avec ces sons légers de piano et de guitare, cette batterie mise en retrait pour ne pas brûtaliser l’auditeur, ces deux voix mixtes chuchotées, ces ambiances volatiles et plannantes. Une mélancolie omniprésente créée par des mélodies lentes et touchantes, on peut deviner l’influence de Sigur Ròs. Quelques fois le rythme s’accelère, Gregor Samsa n’hésite pas à nous faire explorer les hauteurs de Godpseed You Black Emperor et ses paysages de chaos immenses pour redescendre ensuite au niveau de la mer, là où tout est si calme et flottant. Aucune lourdeur, aucun passage assourdissant, du post rock minimaliste paradoxal non ? Le disque se finit, on vient de passer 27 minutes et 36 secondes concentré sur cette musique légère mais orchestrale, on aurait bien passé encore un peu de temps en compagnie du monstrueux Gregor.

Impressionant. Moins imposante mais toute aussi intense que celle des grands noms du post rock, la musique de Gregor Samsa est un univers majestueux, la synthèse parfaite de la simplicité et de l’intensité propre au genre. En tous cas on espére que le prochain voyage en compagnie de Gregor Samsa sera plus long et encore plus beau.

note : 8.5

par johan, chronique publiée le 22-04-2004

A voir également :

http://www.gregorsamsa.com/

http://www.ownrecords.com/

.:.Un autre regard.:.

Gregor Samsa est le nom d’un quatuor de Richmond, Virginia, qui manipule les instruments à la manière de Godspeed You ! Black Emperor, My Bloody Valentine ou Low. Ils fabriquent des nappes de sonorités légères qui montent doucement en intensité et qui explosent tout en beauté et en retenue. Une chanteuse habille cette délicieuse musique, et le fait bien. Sa voix se mélange à celle d’un chanteur, de manière évidente et admirable. Le groupe a déjà sorti cet album aux Etats-Unis, et ce disque est donc une réédition sur Own Records. Il sera bientôt distribué. Gregor Samsa a déjà partagé l’affiche avec Interpol, Her Space Holiday, Calla, Mono, Explosions in the sky…du beau monde, que vous puissiez savoir à quoi vous attendre. N’hésitez pas à jeter une oreille sur ce disque apaisant, de toute beauté.

note : 8.5

par Dorian, chronique publiée le 22-04-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jeff : avis du rédacteur

?>