.:.Chronique.:.

Pochette

Gameness

Gameness

[Recap Records::2003]

|01 Crève la fin|02 Emergence|03 Il ne reste rien|04 Another part of decadent organisation|05 It's difficult to smoke with bo|06 Present day present time|07 Low waves|08 Réthorique de déstabilisation|09 Sinuous passenger|

La scène hardcore parisienne n’est pas réputée pour ses groupes de screamo/hardcore mélodique, et pourtant les gars de Gameness sont sans doute l’une des meilleures formations du genre sur tout le territoire français. Ils nous livraient donc en 2003 leur premier album, après quelques demos et un split avec Boogïa (autre groupe de la scène parisienne).

On a ici affaire à neuf titres de screamo sombre avec une production assez metallique, surtout au niveau des guitares, une voix écorchée qui tappe aussi bien dans le chant que dans les hurlements, des instants de chaos, des passages de rage et de douleur… A priori Gameness est un groupe 100% screamo influencé par l’école américaine représentée par les labels Ebullition et Level Plane. Et pourtant il y a ce côté noisy inhérent au disque qui apporte une dimension malsaine à la musique du quintet parisien, on peut penser parfois aux Messins de Dead For A Minute, aux Américains de Botch ou même aux Allemands de Yage. Une musique sombre et brutale dans laquelle les mélodies laissent souvent la place à la rage incontrôlée, le tout agrémenté de nombreux passages posés, toujours malsains, voir glauques. Sinuous Passenger par exemple, titre instrumental dans lequel un violon vient se greffer sur des sons de guitares grinçantes. Les Parisiens préfèrent jouer une musique variée mais constamment dans le créneau du hardcore mélodique crade, on a également droit à quelques tubes comme Another Part Of Decadent Organisation et son incroyable intro totalement barrée, classe !

Gameness réussi parfaitement à nous vendre son affaire, on dépasse souvent les limites du screamo pour flirter avec le hardcore sombre et intense ; parfois brutale comme sur Low Waves mais parfois plus douce, la musique des cinq Parisiens se veut avant tout variée, voir même expérimentale. En tous cas ce groupe s’impose comme valeur sûre de la scène française et même européenne.

note : 8

par johan, chronique publiée le 19-04-2004

A voir également :

http://www.gameness.fr.st/

?>